Les travaux inhérents au projet de réhabilitation du gazoduc Béjaïa-Béni Mansour, sur une distance de 92 km, à l’arrêt depuis une quinzaine d’années à cause d’une opposition des riverains ont repris samedi, à hauteur de l’axe Tiibane, Souk-oufella et l’Akfadou, à 75 km au nord-ouest de Béjaïa, apprend-t-on de la wilaya. «Hormis trois cas, toutes les oppositions ont été levées», selon la même source, qui précise, que ce dénouement va permettre à l’entreprise publique «Co-Sider» d’installation les canalisations requises, et à la Sonelgaz, le raccordement en gaz naturel de 15 localités, représentant plus de 140.000 habitants. Les réseaux urbains et interurbains étant achevés pour la plupart et n’attendent que leur mise en service. La réhabilitation de cette canalisation d’une dimension de 20 pouces a été décidée en 2003 après des signes d’obsolescence avérés et qui s’est matérialisé par la réduction de la puissance disponible, qui depuis peine à dépasser les 35 bars, a-t-on expliqué. Il a souligné également qu’a l’achèvement de travaux dans un délai de 45 jours selon l’engagement fait au ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni, lors de sa récente visite dans la wilaya, il sera procédé immédiatement au raccordement de quelque 25.000 foyers avec une puissance d’alimentation pouvant aller jusqu’à 75 bars. Les oppositions sur le passage de la canalisation, portées par 274 familles, visiblement insatisfaites du niveau des indemnisations qui leur ont été signifiées ont été levées après une multitude de rencontres avec les autorités locales, débouchant sur un terrain qui visiblement a satisfait tout le monde. Durant sa rencontre avec la société civile, la semaine dernière, M.Guitouni s’etait montré offusqué par «le blocage qui se fait au détriment des citoyens et qui les empêche de jouir de cette énergie». Il faut dire, qu’un problème identique et de même nature (opposition d’un citoyen qui refuse de céder le passage), accable, un tronçon du réseau à Melbou, à l’extrémité Orientale de la wilaya et pour lequel, un appel à plus de conscience des opposants a été lancé. n