Selon un bilan de la Protection civile, le nombre de victimes de noyade dans les oueds, les puits et autres points d’eau est en augmentation, faute d’effectif suffisant en termes de secouristes plongeurs.
Ainsi, en 2018, 9 interventions ont eu lieu pour sauver des noyés qui s’étaient soldées par 4 décès, contre 6 interventions et 2 morts en 2017. D’où la nécessité de renforcer l’effectif existant de sept plongeurs avec quatre nouveaux plongeurs. Le même bilan souligne que la wilaya de Bordj était parmi les plus touchées par les feux de forêt durant l’année 2018, où l’on a signalé la perte de 4,5 ha de forêt et 62,39 ha de buissons ravagés par les incendies, ainsi que 90,12 ha de céréales, 1 768 arbres fruitiers et 12 852 bottes de foin. En termes d’intoxications au gaz, 70 interventions ont été effectuées durant la même période pour secourir 97 personnes et déplorer la perte de
3. Concernant les accidents de la route, quelque 2 582 interventions ont été effectuées dans
1 200 accidents, faisant état de 33 morts, contre 2 895 interventions et 26 morts en 2017. M. A.