Dave Ibbotson, le pilote de l’avion censé transporter Emiliano Sala entre Nantes et Cardiff abîmé en mer en janvier dernier, n’avait pas terminé son cursus de formation en pilotage, selon le quotidien anglais The Telegraph. Les révélations s’enchaînent dans le dossier Emiliano Sala. Hier, le bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) affirmait dans un rapport que l’avion n’avait pas été autorisé à opérer des vols commerciaux. Ce samedi, The Telegraph s’intéresse de son côté au pilote, Dave Ibbotson. Selon le très sérieux quotidien anglais, l’homme de 59 ans avait entamé une formation en pilotage commercial… sans la terminer.
Le Telegraph affirme ainsi que Dave Ibbotson a débuté sa formation en 2012, avant d’interrompre son cursus deux ans plus tard. Le Dr Stuart E. Smith, directeur dans l’école d’aviation proche de Milton Keynes fréquentée par le pilote, affirme au quotidien qu’il n’avait « pas validé son entraînement théorique ». Ce dernier ajoute qu’Ibbotson avait eu l’intention de reprendre sa formation en 2016, sans toutefois donner suite.
Un vol non règlementaire
Cette révélation fait suite au rapport de l’AAIB, publié lundi, qui révélait que le pilote ne détenait qu’une licence privée au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ce dernier n’était donc pas habilité à transporter des clients payants. Sa licence ne l’autorisait qu’à transporter des passagers avec qui il pouvait diviser les coûts, via un arrangement régi par le droit européen.
Le Piper Malibu censé transporter Emiliano Sala entre Nantes et Cardiff a disparu en mer le lundi 21 janvier, au large de Guernesey, deux jours après que l’attaquant argentin ait conclu son transfert chez les Bluebirds. Son corps a été repêché dans l’épave le 3 février. Celui de Dave Ibbotson n’a, en revanche, toujours pas été retrouvé.