La nouvelle station urbaine au quartier Graba, dans la ville de Sidi Bel Abbès, réalisée pour un montant de 65 millions de dinars et achevée à 100% depuis trois années, reste toujours inexploitée, l’exposant au saccage des délinquants.

Pour la deuxième fois consécutive, les portes vitrées de l’édifice ont été brisées, ce qui a soulevé l’indignation des transporteurs et des riverains qui réclament sa mise en fonction au lieu de la laisser à l’abandon. La station urbaine du transport public, dotée de tous les équipements nécessaires, sert de refuge aux ivrognes. L’établissement de transport urbain a été conçu pour améliorer les conditions de travail des transporteurs collectifs et bus de transports urbains, afin d’organiser le transport dans le tissu urbain et offrir une bonne prestation de service aux voyageurs. Elle est dotée d’abribus, de bancs, de quais pour le stationnement des véhicules et bus, et sert chaque vendredi au stationnement des véhicules privés aux personnes qui se rendent aux places Hofra et Tahtaha pour faire leurs courses. Au vu et su des éléments de la police, un gardien de parking se permet d’ouvrir la cour aux véhicules. A la station des bus urbains et des transports collectifs intercommunaux privés, les abribus où s’abritaient les voyageurs contre le froid et la pluie de l’hiver et contre la chaleur de l’été, ont été totalement saccagés par des voyous et sont devenus des stands pour les marchands de friperies, tandis que d’autres ont squatté les quais des bus.
Les conducteurs gênés par les marchands ne peuvent pas se manifester et font leur possible pour éviter les accidents. Les marchands informels manquant de civisme laissent sur les lieux toutes sortes d’ordures et d’emballages et polluent l’environnement. En fin d’après-midi, la place Hofra devient l’endroit propice pour des groupes de buveurs de boissons alcoolisées, qu’ils achètent au bar mitoyen à la station des bus. Les transporteurs et les riverains attendent une intervention du wali de Sidi Bel Abbès pour la mise en service de la nouvelle station urbaine, où seront transférés tous les transports publics et privés urbains et suburbains, afin d’organiser le transport et aussi désengorger le centre-ville. n