La France souhaite que l’élection présidentielle en Algérie se déroule dans de «bonnes conditions», a indiqué hier la porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès Von Der Mühll, rappelant que son pays a pris note de la candidature du président Abdelaziz Bouteflika. «Nous souhaitons que l’élection présidentielle se déroule dans de bonnes conditions. C’est au peuple algérien qu’il appartient de choisir ses dirigeants et de décider de son avenir», a-t-elle déclaré dans un point presse électronique. Mercredi dernier, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, avait déclaré que «c’est au peuple algérien et à lui seul qu’il revient de choisir ses dirigeants, et de décider de son avenir, et cela dans la paix et la sécurité». «Sur la question de l’Algérie, elle a été très brièvement évoquée ce matin. On a pris note de la décision du président Bouteflika de se porter candidat à l’élection présidentielle. On souhaite que cette élection se déroule dans les bonnes conditions en assurant la transparence de la campagne», avait répondu à une question le porte-parole du gouvernement français lors d’un point de presse à l’issue du Conseil des ministres.(APS)