La production de miel d’abeilles a baissé cette saison, a indiqué le représentant de l’association Djebel Moksi de la wilaya de Sidi Bel Abbès des éleveurs d’abeilles.
La quantité recueillie en 2018 était de 300 quintaux de miel et certains types ont diminué cette année. Le représentant de ladite association impute cette baisse aux perturbations climatiques qu’a connues la wilaya, notamment la sécheresse et la baisse de la floraison, d’où une mauvaise production de nectar et de pollen, en plus des traitements chimiques pour la fertilisation des parcelles agricoles qui sont très néfastes aux abeilles butineuses de nectar.
Depuis samedi, l’association Djebel Moksi organise au centre-ville, une foire régionale du miel, à laquelle prennent part 15 apiculteurs issus des wilayas d’Oran, Mostaganem, Mascara, Tipasa, Médéa et Sidi Bel Abbés. Les professionnels de la filière exposent à la vente du miel d’eucalyptus, fleurs, de jujubier… et autres produits de la ruche, notamment la gelée royale, le pollen, propolis, les savons et les shampoings fabriqués à base de miel. Ils vulgarisent l’utilisation du miel et ses dérivés à des fins diverses, entre autres la santé, nutrition et gastronomie. Une opportunité de rencontre, d’échanges et de partage théoriquement et pratiquement les nouvelles techniques de production, lutte contre les maladies, élevage des reines d’abeilles, système de transhumance adopté par un grand nombre d’opérateurs vers les zones mellifères du sud-ouest pour un bon rendement. L’association Djebel Moksi des éleveurs d’abeilles a été créée en mars 2009. Elle compte 200 apiculteurs et organise périodiquement des foires aux profits des apiculteurs, afin de leur permettre de vendre leurs produits. N. B.