Dans un souci d’apaisement des esprits en plein contexte préélectoral agité, le groupe Cevital a lancé, hier, un appel pour l’annulation de la marche de soutien aux travailleurs du groupe, initialement prévue aujourd’hui à Tizi Ouzou. Le groupe d’Issad Rebrab s’est adressé directement au comité de soutien aux travailleurs, qui avait prévu cette marche depuis le début de l’année en cours pour dénoncer les blocages que subit le groupe.
«L’heure n’étant pas aux revendications sectorielles, Cevital demande avec insistance à la coordination nationale des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques, à sa tête Mourad Bouzidi, d’annuler la marche du 5 mars à Tizi-Ouzou, décidée en janvier dernier, pour soutenir le groupe et dénoncer les blocages injustes dont il fait l’objet», a indiqué le groupe dans un communiqué rendu public la veille du jour prévu pour la marche.
Le groupe Cevital, qui estime que «le peuple algérien est entièrement mobilisé pour réclamer un changement de régime», a souligné que «cette revendication légitime s’impose comme le seul et unique mot d’ordre des manifestations pacifiques à travers tout le pays». Le groupe d’Issad Rebrab ajoute qu’il s’agit d’une «nécessité confortée par les derniers développements que notre pays a connus hier». «Cevital, entreprise citoyenne, est partie prenante de la dynamique historique en cours en Algérie. Comme tous les Algériens, toute notre énergie doit être consacrée aujourd’hui à l’avènement d’une nouvelle Algérie, libre et démocratique. Tous les espaces d’expression doivent être occupés pour la réalisation de cet objectif», peut-on lire dans le même communiqué.
Intervenant alors que le pays vit des moments de grandes tensions, l’appel de Rebrab est à mettre à l’actif d’une certaine volonté d’apaiser les esprits d’autant plus que la manifestation prévue à Tizi Ouzou aurait été difficile à gérer et à encadrer dans un pareil contexte.<