C’est ce qui a été décidé lors de la réunion, dimanche, tenue sous la présidence du secrétaire général de la wilaya de Ghardaïa Boualem Amrani.

Etaient présents à cette réunion, les directeurs de la Chambre de l’artisanat et de la Chambre de l’agriculture, l’inspecteur général et le responsable de la cellule de communication de la wilaya de Ghardaïa M. Tarek Bouamer. Le choix de cette date n’étant pas fortuit, elle coïncide avec les vacances de printemps qui débuteront le jeudi 21 mars 2019. Ce qui permettra aux familles algériennes de tout le pays et même d’outre-Méditerranée d’assister à cette superbe fête, qui a rassemblé le gratin de la tapisserie nationale. Un merveilleux défilé de chars suivi de fantasia et de folklore annoncera l’ouverture de cette fête. Néanmoins, la tenue officielle n’est pas encore confirmée, les autorités locales attendent l’accord du ministère de l’Intérieur.
Devenue durant plus d’un demi-siècle l’un rendez-vous annuel incontournable pour les voyagistes et autres visiteurs de la région du M’zab durant la période des vacances scolaires de printemps, cette manifestation s’assigne pour objectif de valoriser les potentialités que recèle la région aussi bien dans le domaine de l’artisanat que du tourisme. L’évènement constitue une opportunité pour mettre en valeur le savoir-faire des artisanes et tisserandes, et garder l’essence même de l’artisanat algérien à travers les couleurs, les symboles, les codes et les dessins réalisés selon l’imagination fertile des tisseuses des différentes régions du pays, a souligné à l’APS le secrétaire général de la wilaya, Boualem Amrani. Cette édition permet également de célébrer la beauté du tapis, ses couleurs et ses textures, dans le but de préserver ce patrimoine culturel lié aux métiers de l’artisanat, et de mettre en évidence cette activité génératrice de revenus pour de nombreuses tisseuses, pour la plupart des femmes au foyer, a-t-il ajouté. «C’est une occasion pour encourager le savoir-faire, la créativité, le travail pointilleux qui préside à la fabrication du tapis «œuvre artistique» et également la valorisation des efforts déployés par les tisseuses depuis des siècles en vue de préserver ce savoir-faire ancestral qui requiert de la patience, la rigueur et de longues journées et nuits de labeur derrière un métier à tisser», a indiqué M. Amrani. En prévision de cet événement à caractère national, de nombreuses opérations d’embellissement de la vallée du M’zab qui compte quatre communes, ont été entamées par les services de la commune, particulièrement à Ghardaïa et Bounoura. Le comité d’organisation s’attèle à assurer une organisation «parfaite» à cette 51e fête du tapis traditionnel, à l’effet d’assurer une réussite à cette manifestation socioéconomique et culturelle pour stimuler les activités touristiques et artisanales, a assuré le secrétaire général. L’événement constitue une valeur ajoutée pour l’essor de l’économie locale et sera marqué par l’organisation aussi de plusieurs activités sportives nationales et internationales, a-t-on fait savoir à la wilaya. Les organisateurs prévoient une exposition-vente de produits artisanaux, un défilé de chars ornés de tapis tissés à la main ainsi que des représentations des us et coutumes des différentes régions, des spectacles de fantasia ainsi que d’autres arts populaires locaux. n