Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a déclaré, avant-hier, que le réseau mondial des centres de «l’Instituto Cervantes» œuvrait à l’ouverture d’une branche en vue de venir en aide aux réfugiés dans les camps sahraouis. Dans une déclaration, au terme de l’audience qu’il a accordée au directeur du réseau des centres de «l’Instituto Cervantes», Luis Garcia Montero, au siège de son ministère, le ministre de la Culture a indiqué que son hôte œuvrait à ouvrir une branche pour venir en aide aux réfugiés dans les camps sahraouis, eu égard au «legs historique qui doit être préservé dans la région, par souci de consolidation de la culture et de la langue espagnoles», rapporte l’APS. Le ministre a indiqué que la rencontre, qui s’est déroulée en présence d’une importante délégation composée de personnalités et de responsables espagnols, avait abordé plusieurs dossiers de coopération bilatérale liés notamment à l’organisation d’une conférence internationale sur la culture espagnole en Algérie, concernant l’expérience de l’œuvre de création de l’écrivain espagnol Miguel de Cervantès, au menu de la prochaine édition du Salon international du livre d’Alger (Sila). M. Mihoubi a rappelé que l’Algérie avait récemment classé la grotte où s’était réfugié l’écrivain espagnol Cervantès  à Alger et les fortifications espagnoles d’Oran, patrimoine national, outre la coordination des efforts entre les deux pays au niveau international, aux fins de classement de quelques-unes de ces fortifications sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.
De son côté, Luis Garcia Montero a affirmé que la rencontre, durant laquelle plusieurs dossiers de la coopération culturelle et du patrimoine historique commun entre les deux pays ont été évoqués, «contribuera au renforcement des relations bilatérales à travers la concrétisation d’une série de projets culturels et artistiques à l’avenir». Il a cité, en outre, les différentes activités de  l’Instituto Cervantes  à Alger et à Oran en vue de «mettre en avant le potentiel culturel de l’Algérie» auprès du public espagnol, notamment en matière de traduction et d’enseignement de la langue espagnole, outre les activités culturelles et artistiques présentées par l’institut espagnol  Cervantes  devant le public algérien notamment en matière d’art plastique, de cinéma et de théâtre en consolidation des liens historiques entre les deux pays.
Soulignant le rôle important du réseau des centres de «l’Instituto Cervantes» pour renforcet la position de la langue et de la culture espagnoled et latino-américaines dans le monde, M. Garcia a fait savoir qu’il sera procédé à l’organisation d’une exposition d’art plastique sur les œuvres du célèbre artiste espagnol  Francisco de Goya  et d’une conférence sur la traduction espagnole et arabe.