Des centaines d‘avocats, parés de leur tuniques noires, ont marché ce jeudi matin à Alger. L’objectif annoncé était de déposer une lettre dans laquelle ils dénonçaient « le projet du 5è mandat et la violation de la Constitution ». La manifestation a commencé aux environs de 10h, en démarrant du rond-point en face du siège du ministère de l’énergie, du côté du val d’Hydra. Les avocats ont marché environ 1,5 Km pour arriver devant le siège du Conseil constitutionnel. Tout au long de leur parcours, ils étaient encadrés par un impressionnant dispositif de sécurité. C’est le bâtonnier d’Alger, Abdelmadjid Sellini, qui a déposé la lettre « mais elle n’a pas été accepté » répètent plusieurs avocats rencontrés sur place. Un sit-in a été improvisé sur place avant que le « cortège » ne rebrousse chemin, aux environs de 11h, pour revenir au (rond) point de départ.
Devant le siège du ministère de l’énergie, ils ont tous enlevés leurs tuniques noires à partir de midi et ont quitté les lieux dans le calme.


Me Mokrane Ait Larbi


Me Mustapha Bouchachi

Me Zoubida Assoul, avocate présidente du parti de l’Union pour le changement et le progrès (UCP)

12h00: les avocats se dispersent