Le CS Constantine tentera de valider son billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions CAF. Les « Sanafir » recevront le Club Africain (Tunisie) aujourd’hui (17h00) pour le compte de  la 5e journée. Leaders avec 10 unités, les Constantinois n’ont besoin que d’un nul pour se hisser en quarts mais nul ne doute qu’ils essayeront de l’emporter face à leur public. Ainsi, ils augmenteront les chances de passer comme tête du quatuor au bout des 6 rounds.

Les Clubistes ont rendez-vous avec l’histoire. Et ils ne veulent pas le rater. Auteur d’une campagne africaine très aboutie jusqu’ici, le team de la ville des Ponts suspendus veut la prolonger dès ce soir. Pour cela, les camardes de Nassim Yettou ont juste à glaner une unité pour s’assurer une place lors du prochain tour. Et ce à une journée de la fin de la phase de poules.
« Nous allons travailler d’arrache-pied à l’entraînement et personnellement je suis optimiste en ce qui concerne l’issue de ce match. Nous défendrons les couleurs du club avec tout notre cœur. Cela se jouera, c’est certain, sur un rien et nous devons être vigilants. J’espère que la réussite sera de notre côté », a assuré l’attaquant qui sait que la tâche ne sera pas mince face aux Tunisiens : « C’est certain et il nous faut gérer ce match avec beaucoup d’intelligence. Par ailleurs, je vous dirais que nous nous sommes préparés à toute éventualité. C’est une rencontre difficile qui opposera deux équipes qui ont les mêmes objectifs», a-t-il averti.

Le CA jouera son va-tout
Contrairement à la formation algérienne, son homologue tunisoise (3e, 4 points), battue chez elle à l’aller (0/1), aura une ultime chance pour rester en vie dans ce tournoi. Pour cela, il faudra gagner au stade Chahid Hamlaoui où le CSC n’a plus perdu depuis le 1er novembre dernier. C’était contre l’USM Bel-Abbès (0/1) en championnat.
La formation de « Ouled Sidi Rached » reste sur un renversant succès dans cette compétition contre les Egyptiens d’Al Ismaïly qu’ils ont battu (2/3) au terme d’un match à rebondissements. Une rencontre dans laquelle ils ont montré beaucoup de caractère. Si l’attitude des joueurs a réjoui le coach Denis Lavagne, la blessure de Yacine Salhi avait un peu gâché la soirée. Le latéral gauche sera indisponible pour une longue période car souffrant d’une lésion d’un cartilage au genou. Il devra passer sur le billard.
Le driver du CSC a reconnu que « les blessures en cascade me tracassent et m’inquiètent à la fois. Celle de Salhi est venue au mauvais moment et j’aurais aimé qu’il soit avec le groupe. Je suis déçu de son indisponibilité mais nous n’avons rien à faire devant une telle situation. Nous avons des solutions de rechange et j’espère que ceux qui seront appelés à jouer soient au rendez-vous.»

Rester aux commandes
Et pour rebondir sur la confrontation de demain, il dit être « content du répondant du groupe et les efforts fournis par les joueurs. Je leur remercie pour leur application et abnégation. Aussi, je leur rends hommage à l’issue de leur rendement face à Al Ismaily. Je compte énormément sur eux notamment à l’occasion de la prochaine joute face au Club Africain. Ce rendez-vous est important puisque nous n’avons pas encore acquis notre qualification. J’espère que les joueurs continuent sur la même
lancée.»
Ce qui est sûr, c’est que depuis sa venue à la tête de la barre technique, le champion d’Algérie sortant va beaucoup mieux. Une seule défaite en 15 rencontres durant lesquels Rahmani & cie ont enregistré une série impressionnante de 11 succès de rang pour 3 nuls. Bien des atouts pour espérer durer dans l’impitoyable arène africaine. La franchise de l’antique Cirta cherchera à s’assurer la première place avant un dernier voyage à Lubumbashi pour défier le TP Mazembe, (2e, 7 points) et confrontés à Al-Ismaïly (4e, 1 point) dans l’autre rencontre du groupe, qui aura soif de revanche. Pour rappel, lors du match «aller» à Constantine, les Corbeaux ont été déplumés 3 buts à 0.