En dépit des nombreux programmes de logements tous types confondus, dont a bénéficié la wilaya de Sétif pendant ces dernières années, la demande en logements demeure toujours élevée notamment pour la formule LPA. Il faut rappeler que la capitale des Hauts-Plateaux a bénéficié l’année passée d’un quota de 1 000 logements promotionnels aidés (LPA). Selon la direction locale de l’habitat de la wilaya de Sétif, ces logements seront implantés dans 12 sites, dont 300 unités au chef-lieu de wilaya et 120 dans la ville d’El-Eulma. Selon les observateurs, ce quota est insuffisant pour la deuxième wilaya par rapport au nombre d’habitants dans le pays. Selon nos sources, le nombre des dossiers déposés en décembre dernier pour le chef-lieu de wilaya et la ville d’El-Eulma montre le déséquilibre entre l’offre et la demande. Dans le chef-lieu de wilaya, pas moins de 10 000 dossiers ont été reçus par les services concernés pour un quota ne dépassant pas 300 unités. Par ailleurs, les services communaux de la ville d’El-Eulma ont accueilli plus de 6 000 demandes pour un quota de 120 logements, a-t-on appris d’un responsable de l’APC. A noter que les dossiers seront transférés dans les prochains jours aux services de la daïra pour étude administrative.