La moudjahida et ancienne sénatrice Zohrat Drif Bitat appelle au report des élections présidentielles du 18 avril prochain. Elle préconise également la constitution d’un gouvernement de transition pour aller vers une Constituante et la mise en place d’une nouvelle Constitution pour une deuxième république. Mme Drif Bitat, qui s’est exprimé sur le site électronique TSA, considère que l’Algérie est arrivée à un « moment de rupture » et  à l’ouverture d’un nouveau cycle de son histoire. Il s’agit selon elle d’accompagner ce processus de changement émergent. Aller contre la volonté populaire et maintenir les élections serait un « acte criminel », a-t-elle affirmé.  Le « pourrissement » serait de maintenir les élections et rester dans la logique d’un 5ème mandant, a-t-elle encore ajouté.