Luka Modric peine à s’en remettre. En une semaine, lui et ses coéquipiers du Real Madrid ont tout perdu. «Ça a été la semaine la plus difficile de ma carrière», a écrit le Croate sur ses réseaux sociaux. «Mais le succès ne signifie pas ne jamais tomber, mais plutôt de se relever à chaque fois que l’on tombe», a ajouté le milieu croate, concluant par un hashtag «HalaMadrid» d’encouragement.
Terrassé en demi-finale de Coupe du Roi (3-0) le 27 février par le Barça (1-1 à l’aller), mis à douze points en Liga trois jours plus tard par son rival catalan (1-0), puis humilié mardi par l’Ajax Amsterdam (4-1), le tout à Bernabeu, le Real n’a plus rien à jouer cette saison. Plus difficile est la chute pour le triple tenant de la Ligue des champions, orphelin de Cristiano Ronaldo et du coach Zinédine Zidane. Pour Modric également, 2019 sera à oublier, lui qui avait vécu en 2018 l’année la plus aboutie de sa carrière avec ce troisième titre continental et une finale de Coupe du monde, perdue contre la France. n