Selon le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, M. Mourad Zemali, les 14 millions de cartes de chifa livrées assurent la couverture sociale de 39 millions d’Algériens. Lors de sa visite de travail dans la wilaya de Mostaganem, jeudi dernier, il a annoncé que «l’objectif étant d’assurer dans quelques années une couverture sociale à tous les Algériens». Le ministre, par la même occasion, a souligné que «le secteur vise actuellement à moderniser les structures, pour améliorer les conditions d’accueil des citoyens et de travail des agents, en plus d’améliorer la qualité de services fournis aux assurés sociaux et ayants droit». M. Zemali a tenu à rappeler, en marge de l’inauguration du centre payeur relevant de la Caisse nationale d’assurance sociale pour salariés (Cnas), dans la commune de Mesra, que «le système d’assurance sociale est un bien du peuple algérien qu’il faut préserver». Soulignons que lors d’une rencontre avec des représentants de microentreprises, le ministre a annoncé que la Caisse nationale d’assurance chômage (Cnac) et l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej) effectueront des sorties de sensibilisation des responsables locaux avec l’aide des walis, pour l’application de la règle portant octroi de 20% des marchés publics à des microentreprises.
Par la même occasion,
M. Mourad Zemali a appelé les jeunes entrepreneurs à s’organiser pour constituer une force de proposition de solutions et d’idées quant à l’amendement ou la promulgation de textes de loi concernant les microentreprises. Par ailleurs dans son périple dans la wilaya de Mostaganem, le ministre a présidé l’ouverture de la première édition du Salon de wilaya des créations féminines (7 au 19 mars), ainsi qu’une réception en l’honneur de la femme ouvrière à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Et à cette occasion, il a affirmé que la législation du travail algérien garantit l’égalité des chances entre la femme et l’homme et assure à la femme la possibilité d’être fidèle à ses engagements professionnels et familiaux. Et de souligner à l’assistance que «notre pays est à l’avant-garde des pays ayant adopté une législation de travail juste qui garantit l’équité et l’égalité des chances entre tous les travailleurs en matière de salaires, d’évolution dans les carrières, et interdit toute forme de discrimination».
Il précisera que la loi sur l’assurance sociale ne fait aucune distinction entre les sexes, garantit à la femme une assurance sur le chômage, les maladies professionnelles et autres accidents de travail, en plus de dispositions en matière de protection infantile et maternelle et de retraite, et que «la femme travailleuse bénéficie d’un congé de maternité de 14 semaines payé à 100 pour cent».