Le NA Hussein-Dey pourrait faire un grand pas vers la qualification en quarts de finale de la Coupe de la Confédération CAF dès aujourd’hui. L’unique représentant algérien dans le tournoi sera en appel à Luanda (Angola) face à l’Atlético Petroleos
(4e, 4 points). Une rencontre comptant pour la 5e journée et prévue à partir de 14h00. Leaders de la poule « D » avec
7 unités, les Nahdistes essayeront de préserver le leadership afin de rester bien placés pour une place au prochain tour.

Le choc face au Zamalek SC (Egypte) lors de la 6e journée risque d’être vital. Néanmoins, les « Sang et Or » pourraient déjà prendre une option pour poinçonner le ticket du « top 8 » avant l’épilogue de cette phase de poules. Pour cela, ils devront s’imposer contre les Angolais qu’ils ont réussi à battre (2/1) à l’« aller ». Aussi, il faudra que les Egyptiens  l’emportent à domicile contre le Gor Mahia Football Club qui les a surpris lors de la première confrontation au Kenya (4/2).
Les deux hôtes du jour auront la même mission : gagner. Ce qui pourrait rendre la tâche du Nasria très difficile pour ne pas revenir bredouilles. En tout cas, les banlieusards d’Alger semblent déterminés à augmenter les probabilités de passage au prochain stage : « c’est une confrontation importante. Contrairement au match aller, nous avons une idée bien précise sur l’adversaire. C’est l’une des meilleures équipes que nous avons croisées depuis l’entame de cette compétition. Les Angolais pratiquent un football moderne qui se base sur la possession de la balle et les passes courtes. Nous sommes tous conscients de la difficulté de notre tâche, mais nous comptons bien profiter du bon état d’esprit qui règne au sein du groupe pour décrocher notre première victoire en déplacement », a déclaré le milieu de terrain offensif Chemseddine Harrag.
Beaucoup de paramètres à gérer
Pour rappel, l’ancien sociétaire de l’USM El-Harrach a manqué la dernière sortie africaine des siens remportée contre Gor Mahia. Un succès qui leur a permis de prendre les commandes du quatuor. Suspendu, Harrag a pu souffler contrairement à certains de ses coéquipiers. L’équipe a été soumise à un calendrier infernal entre la Coupe d’Algérie, le championnat de Ligue 1 Mobilis et l’épreuve continentale. « Il est vrai que ça peut nous jouer un mauvais tour, mais comme nous l’a fait savoir le coach, le programme va être principalement axé sur la récupération. L’entraîneur et ses adjoints ainsi que l’ensemble des membres du staff médical vont faire de leur mieux pour nous mettre dans les meilleures conditions. Je sais que nous allons parfaitement bien récupérer avant ce match. De plus, nous nous sommes habitués à ce rythme infernal et ces longs voyages. Nous avons acquis assez d’expérience pour gérer une telle situation», reconnaît le natif de Bourouba (Alger). Les poulains de Meziane Ighil devront gérer de nombreux paramètres. Le physique, le climat et… des calculs. Bien que le portier Merbah Gaya & cie soient premiers du quartet, la qualif’ n’est vraiment pas assurée et tout est susceptible d’aller très vite en cas de défaite. La hiérarchie pourrait être sérieusement chamboulée à l’issue de ce round et la présence en quarts menacée. Pour cela, le NAHD se doit de revenir avec une unité au minimum pour ne pas se retrouver dos au mur et sous pression lors de l’ultime explication contre les Zamalkaouis. C’est plus qu’évident, la défaite n’est pas permise en Angola pour garder le destin bien en main.n

Programme de la journée dans le groupe D :
Atlético Petroleos de Luanda – NA Hussein-Dey (14h00)
Zamalek SC – Gor Mahia Football Club (20h00)