Lors du dernier Conseil de wilaya tenu au siège de la wilaya sous la présidence du wali, il a été décidé d’octroyer une aide sociale, entrant dans le cadre de la solidarité du mois de Ramadhan, à 29 160 familles nécessiteuses pour l’ensemble des 24 communes de la wilaya d’El Tarf ciblées par le programme de solidarité.

En dépit des richesses dont elle dispose, le nombre de nécessiteux est en augmentation d’année en année. En 2018, ils n’étaient que 17 000, en 2019, ils seront près de 30 000, résultat de l’assainissement effectué pendant plusieurs mois. La nouvelle directrice de la direction de l’action sociale a souligné que ses services ont déployé des efforts importants pour pouvoir assainir la situation en se basant sur des statistiques fiables. Par ailleurs, toutes les autres parties en présence, notamment les bienfaiteurs, les entrepreneurs, les collectivités locales, la wilaya, les affaires religieuses ont contribué efficacement dans cette action humanitaire de solidarité. Notons au passage que les affaires religieuses apporteront leur aide en ajoutant à la cagnotte 10 millions de dinars. Pour sa part, la wilaya a consacré 20 millions. L’importante somme qui sera collectée par les diverses parties sera équitablement répartie entre les familles nécessiteuses. Le wali a, lors de ce conseil, sommé tous les responsable à contribuer afin de permettre à ces familles dont les revenus sont très limités de passer le mois de Ramadhan dans les meilleures conditions. Contrairement aux précédentes années, la solidarité se fera cette année par l’envoi d’un chèque postal au père de famille nécessiteuse. A cet effet, le wali a sommé les présidents d’APC, en particulier, à aider ceux qui ne disposent pas d’un numéro de CCP. En ce qui concerne les orphelins et les handicapés, le wali a indiqué qu’ils auront une aide financière de 6 000 dinars. S’agissant des personnes de passage ou de touristes de transit vers la Tunisie ou revenant de la Tunisie, le premier responsable de la wilaya a indiqué que dix restaurants du cœur seront opérationnels à travers plusieurs localités de la wilaya. Ils prendront en charge, les personnes sans domiciles fixe, les démunis, etc. S’exprimant en présence des P/APC, du président d’APW et de plusieurs directeurs exécutifs, le wali a suggéré de créer un esprit de bienfaisance entre les communautés et de se soutenir. Par ailleurs, le wali s’est aussi attardé sur la prochaine rentrée scolaire en ordonnant au directeur de l’éducation d’amorcer les préparatifs en recensant les diverses priorités. Les mêmes instructions ont été données au représentant de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Au passage, les travaux du second pôle universitaire ont été amorcés et sont à un taux d’avancement appréciable. A sa concrétisation, il permettra sans aucun doute de résoudre le manque de places pédagogiques ainsi que celui des lits destinés à ceux qui viennent des autres wilayas. n