C’est aujourd’hui que s’ouvre, au Centre des conventions d’Oran, la 9e édition du Salon international de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique du Nord (Napec 2019). Un rendez-vous d’une grande importance par le nombre de pays y participant (40), de délégations (850) et d’exposants (570) sur un espace de 15 300m2 et, enfin, le nombre de visiteurs attendus, soit 27 630, a-t-on appris des organisateurs. Au menu de ce salon, qui se tiendra du 10 au 13 mars, de nombreuses conférences-débats seront données autour du thème «les futurs enjeux du secteur énergétique sur les plans national et international». Les organisateurs du Napec 2019, forts de leur expérience acquise tout au long des huit éditions précédentes, affirment avoir réuni toutes les conditions pour assurer le bon déroulement de cet événement et que ce sera l’occasion aux nombreux participants, acteurs dans les secteurs énergétiques et pétroliers, notamment, de découvrir les dernières avancées technologiques dans le domaine. On en veut pour preuve la forte participation des leaders mondiaux auxquels le ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni, avait fait appel à différentes occasion pour venir investir dans l’amont pétrolier et gazier ainsi que dans la pétrochimie et les industries de transformation. En ce qui concerne les moyens de capter l’intérêt des opérateurs lors du Napec 2019, on apprend des organisateurs que l’édition de cette année sera marquée par des conférences sur différentes thématiques, entre autres sur l’amélioration des conditions d’attractivité des investissements en termes de défis et perspectives. «Ces conférences seront animées par des acteurs, experts et analystes dans les différentes thématiques», soulignent les organisateurs dans leur communiqué de présentation de ce grand évènement scientifique et économique. Toujours selon les organisateurs, des conférences vont porter sur la transformation numérique dans le secteur pétrolier et la valeur ajoutée des nouvelles technologies en termes de gain en efficacité, en performances, en réduction de coût et en amélioration des processus de production et management. Par ailleurs, d’autres thèmes concernant les défis majeurs du secteur, dont le renouvellement des réserves de l’Algérie en hydrocarbures, seront également abordés lors de cette manifestation, qui verra la participation de la compagnie pétrolière nationale Sonatrach et d’autres groupes internationaux. On apprend également que la question du «mix énergétique» à l’horizon 2030, dont lequel le gaz aura une place prépondérante, avec beaucoup de défis à relever, sera abordée également par les intervenants, ainsi que «la vision future sur l’équation d’équilibre entre garantir les exportations et répondre, en même temps, à la demande locale grandissante».
Le Napec 2019 fait figure du plus grand événement pétrolier en Afrique et en Méditerranée, et est l’occasion idoine pour les participants de découvrir tout ce que le pays a acquis comme expérience dans les domaines pétrolier et gazier. Ce sera aussi un cadre idéal pour les pays nord-africains d’exposer leur potentiel pétrolier et les opportunités d’investissements et ce dans le strict respect de la réglementation en vigueur dans les pays de la région. Notons, enfin, qu’un large programme d’animation culturelle se tiendra en parallèle de l’évènement avec pour but de mettre en valeur le patrimoine culturel du pays et de faire découvrir aux participants la ville d’Oran, capitale industrielle qui abritera les prochains jeux Méditerranéens de 2021.n