Le GS Pétroliers (GSP) a imposé son hégémonie sur le championnat national hivernal d’athlétisme qui a eu lieu vendredi et samedi à Biskra en arrachant un total de
29 médailles (13 en or, 11 argent et 5 bronze), devant, respectivement, le MA Constantine avec 9 médailles  (6 or et 3 en bronze) et l’AS Sûreté nationale (ASSN)  avec un total de 6 médailles (2 en or et 4 en argent).

Ce championnat national a été très important pour les athlètes afin de tenter d’arracher leurs minimas respectifs pour les prochains championnats arabe d’athlétisme prévus au Caire du 4 au 8 avril prochain. D’ailleurs, le directeur des équipes nationales, M. Abdelkrim Sadou, a annoncé que « jusqu’à présent, une quinzaine d’athlètes ont réalisé leurs minimas pour les prochains championnats arabes prévus en Egypte le mois prochain ». Pour revenir au championnat national hivernal de Biskra où on également participé beaucoup d’athlètes africains, il y a lieu de noter le retour de l’athlète Lyes Mokkdel après une longue période d’absence. L’athlète du GSP Mokkdel (29 ans) a arraché une médaille d’or dans le 60 m haies devant Amine Bouanani (MBB) et Diakite Zakaria Fako (SSM). Mokkdel a déclaré à l’issue de sa course être «très heureux d’avoir arraché cette médaille d’or surtout que je n’ai pas couru depuis 3 ans avant l’open de l’année dernière qui a été mon dernier avant ce national hivernal. Je suis aussi content de ne point avoir été victime d’une blessure», précise le sociétaire du GSP avant d’ajouter que «j’espère être prêt pour le prochain championnat arabe». Il y a lieu de noter la participation dans ces joutes de Biskra de la Tunisienne Cheroudi sous les couleurs du MA Constantine avec lequel elle a arraché pas moins de 4 des 5 médailles en or. L’athlète tunisienne explique d’abord que «faute de championnat national en Tunisie, et pour bien préparer le championnat arabe, j’ai été obligé de participer à ce championnat national hivernal de Biskra ». D’ailleurs, la championne tunisienne a tenu à faire remarquer que « le parcours a été très difficile et dangereux car en très mauvais état.
Ce qui nous a beaucoup gêné pour réaliser de meilleures performances ». Pour sa part, le perchman Hichem Cherabi (GSP) a sévèrement critiqué les organisateurs à propos des tapis de sécurité « ce qui a été bien confirmé par les spécialistes qui ont remarqué que la piste devrait être rénovée car datant de plus de 20 ans. Il n’y a plus de gomme sur cette piste qui devient dangereuse. Quant aux tapis, les spécialistes remarquent qu’il y avait certes absences de ce matériel sur les deux côtés. Mais au milieu du sautoir, il y a bel et bien un tapis de sécurité.

Des records nationaux battus
A noter que durant ce national hivernal de Biskra, le sauteur Yasser Triki du GSP s’est bien distingué en améliorant le record national du triple saut en réalisant un époustouflant saut de 17 m 12 qui constitue la 5° meilleure performance de l’année. D’autre part, Abdenour Ameur a établi un nouveau record national des 10 000 marche des U18 garçons en réalisant 44.35.38 lors du championnat national hivernal jumelé à la 1re journée jeunes talents. L’ancien record était détenu par Saïd Touche en 44.58.04 le 18.03.2016 à Béjaia. 350 athlètes dont 132 dames ont participé à ce championnat national hivernal de Biskra. Ces athlètes issus de 75 clubs ont participé à 19 épreuves de cette compétition. D’autre part, 150 athlètes dont 104 garçons ont pris part aux 17 épreuves de la journée des jeunes talents.

A propos des minimas
Il est important de signaler que les minimas que les athlètes doivent nécessairement atteindre pour se qualifier aux prochains Championnats arabes d’athlétisme prévus au Caire du 4 au 8 avril prochain, ont été revus à la baisse par la DTN.
En effet, le directeur des équipes nationales,
M. Abdelkrim Sadou a expliqué que « considérant que le manque de temps ne permettra pas aux athlètes de faire mieux. Et vu la programmation précoce des prochains Championnats arabes d’athlétisme, prévus au Caire, la participation se fera sur la base de minima qui ont été revus à la baisse ».
Ainsi la sélection des athlètes sera soumise à l’appréciation de la Direction technique nationale (DTN) au moment où la forme des athlètes sera également prise en compte, tout comme leurs performances techniques. Les minimas qui seront pris en compte dans cette sélection seront prélevés à partir des résultats obtenus entre la saison 2017-2018 et le 9 mars 2019. En effet, la sélection finale pour les prochains championnats arabes d’athlétisme sera arrêtée par la DTN à l’issue de ce championnat national hivernal en se basant aussi bien sur les résultats techniques des athlètes que «l’état de forme» qu’ils afficheront à ce moment-là.