Un avis d’appel d’offres national a été lancé dernièrement pour la réalisation de 9 centrales hybrides solaire/diesel d’une puissance globale de 50 mégawatts au niveau des réseaux du Grand Sud, a-t-on appris lundi, à Oran, du responsable de la communication et des relations publiques à la société d’électricité et d’énergies renouvelables du groupe Sonelgaz. En marge de la 9e édition de l’exposition internationale sur l’industrie pétrolière et gazière en Afrique du Nord (Napec 2019), Djouadi Khalifa a souligné à l’APS que cet appel d’offres est destiné aux sociétés nationales, industriels et fabricants d’équipements d’énergies renouvelables (plaques photovoltaïques, câbles et autres). L’ouverture des plis des soumissionnaires est prévue le 27 mars courant dans la wilaya de Ghardaïa, sachant que plus de 92 entreprises avaient retiré le cahier des charges de cet appel. Concernant le programme national de développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique qui porte sur la réalisation de 22 000 mégawatts d’électricité renouvelable pour atteindre un taux d’intégration de 27% d’ici 2030, quelque 354 mégawatts ont été produits dans la wilaya d’Adrar dont 344 mégawatts solaires et 10 mégawatts provenant des éoliennes. Ce programme, lancé en 2014, porte sur la réalisation de 21 stations solaires dans la région des Hauts-Plateaux et une station éolienne à Adrar. La production globale de ces 22 stations a atteint
1 440 mégawatts. Ces centrales ont permis, après leur raccordement au réseau national d’électricité (2015-2018), d’économiser 43 000 m3 de mazout, 496,6 millions de m3 de gaz naturel. Elles ont également évité l’émanation de 1,1 million de tonnes de gaz monoxyde de carbone, a ajouté le même responsable.
La 9e édition de l’exposition Napec 2019 enregistre la participation de 570 entreprises nationales et celles de 40 pays représentant différents secteurs ayant une relation directe ou indirecte avec l’industrie pétrolière et gazière, rappelle-t-on.