Le tribunal criminel de première instance d’Oran a acquitté, dimanche, un transporteur de sable originaire de Terga wilaya d’Aïn Témouchent, poursuivi dans une affaire de trafic de 3 quintaux de résine de cannabis. Le représentant du ministère public a requis la réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre de l’accusé, B.M âgé de 46 ans. Les faits de cette affaire remontent au 12 juin 2016 dans la localité de Bouyakour à quelques kilomètres de Misserghine, lorsque les services de la gendarmerie nationale ont reçu des informations révélant un réseau de trafic de drogue s’apprêtant à convoyer de la drogue de Maghnia à Oran à bord d’un véhicule léger. Les gendarmes ont alors installé un barrage à hauteur de Misserghine à une trentaine de km d’Oran, attendant le passage du véhicule suspect immatriculé à Aïn Témouchent. Alertés par la présence du barrage, les transporteurs de la drogue se sont arrêtés à Bouyakour, abandonnant la voiture près d’une mosquée. La fouille du véhicule a abouti à la découverte de 12 sacs de résine de cannabis rangés dans le coffre arrière, soit plus de 3 quintaux. Cependant, les gendarmes n’ont découvert aucun indice permettant de remonter au propriétaire du véhicule. Les trafiquants ayant pris la précaution d’effacer le numéro du châssis. Dans leur rapport d’enquête, ils ont indiqué avoir remarqué une autre voiture faisant des passages répétés à proximité du premier véhicule. Le propriétaire du second véhicule, B.M a été arrêté en mars 2017, inculpé de trafic de drogue par le magistrat qui a instruit cette affaire. Dimanche, à barre des accusés, B.M a clamé son innocence, soutenant n’avoir aucune relation avec cette affaire, ne se souvenant même pas d’avoir garé sa voiture, le 12 juin 2016, près de la mosquée à Bouyakour. L’avocat de la défense a focalisé sa plaidoirie sur les failles de l’enquête et le manque de preuves contre son client et a demandé l’acquittement.
(APS)