Le président du parti AHD 54, Ali Fawzi Rebaïne, qui a annoncé son retrait de l’élection présidentielle, a indiqué que la Conférence nationale inclusive à laquelle le président de la République a appelé, lundi, dans son dernier message à la nation, exigeait « l’implication de toutes les catégories de la société, sans exclusion, ni marginalisation aucune », refusant en revanche, « la participation de ceux impliqués dans le détournement des deniers publics ». Il a estimé, dans ce sens, que les contours de cette conférence demeurent « imprécis », plaidant pour « la définition des caractéristiques de la composante de cette conférence et de son statut juridique ». Les décisions qui ont été prises par le président de la République sont « politiques », a-t-il précisé, ajoutant que celles-ci « outrepassent les textes de loi et ne respectent pas la Constitution ». Il a appelé, par ailleurs, à « la formation d’un Gouvernement d’unité nationale composé de nouveaux visages ».R. N.