«Comment devient-on chercheur ?» est l’intitulé d’une journée d’étude, qui aura lieu le dimanche 17 mars au Centre d’études diocésain, Les Glycines
(5, chemin Slimane Hocine, Alger). Organisée en deux sessions, cette rencontre débutera, selon le programme, par les communications de Larbi Icheboudene (professeur à la faculté des sciences humaines et sociales de l’Université Alger 2, professeur associé à l’Ecole d’architecture (Epau), directeur de recherche au Cread), qui interviendra également sur le thème «La Casbah d’Alger, héritage et évanescence», Mohamed Belkacem (professeur à la faculté d’histoire, Université Alger 2) et Naïma Abdelouahab (professeur à la faculté de philosophie, Université Alger 2). La première session sera animée par Mohamed Bouchaibi de l’Université de Bordj Bou Arreridj, qui présentera une communication intitulée «L’étude de cas : méthodologie pour une sociologie de l’intervention» ; et Reda Belmokhtar de l’Université Blida 2 qui interviendra sur «Les attentes sociales des usages des structures préscolaires en Algérie». Abdelkader Meghzili de l’Université Oran 2 abordera «La coopération culturelle franco-algérienne de 1962 à 1978», et Khaoula Hannachi, de l’Université Blida 2, interviendra sur «L’espace résidentiel entre tradition et modernité», lors de la deuxième session. Pour rappel, le Centre d’études diocésain a lancé un appel à communication à destination des enseignants-chercheurs, doctorants et candidats au master pour cette journée d’étude, et ce après le succès de la première journée autour de la même question. Ce sera une occasion pour les participants à cette journée de présenter leurs travaux. Selon l’argumentaire de l’appel à communication, l’objectif de cette rencontre est «d’ouvrir un espace d’échange où le chercheur aura la possibilité de confronter sa propre expérience à d’autres, d’évoquer les obstacles rencontrés d’un point de vue méthodologique et théorique, d’exposer sa problématique, son positionnement scientifique et l’état de sa recherche». Par ailleurs, les disciplines concernées par cette rencontre sont l’histoire, la sociologie et la philosophie. R. C.