Trois éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés lundi par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) à Boumerdès et Skikda, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement combiné de l’Armée nationale populaire a arrêté, le 11 mars 2019 à Boumerdès (1ère Région militaire), deux (02) éléments de soutien aux groupes terroristes, tandis qu’un autre élément de soutien a été appréhendé et une casemate pour terroristes contenant des denrées alimentaires et d’autres objets a été détruite à Skikda (5ème RM)», précise la même source.
Dans le même contexte et lors d’une patrouille de recherche et de fouille près de la bande frontalière à In Guezzam (6ème RM), un détachement de l’ANP «a découvert une cache contenant une importante quantité de munitions s’élevant à 2.059 balles de différents calibres». Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’ANP en collaboration avec les éléments de la Gendarmerie nationale, «ont intercepté, à Oran, Mostaganem (2ème RM) et Batna (5ème RM), sept (07) narcotrafiquants et saisi dix (10) kilogrammes de kif traité et 2.629 comprimés psychotropes», alors que «2.148 unités de différentes boissons ont été saisies à El-Oued (4ème RM)». D’autre part, un détachement de l’ANP «a arrêté, à Tamanrasset (6ème RM), sept (07) orpailleurs et saisi 5 groupes électrogènes et 5 marteaux piqueurs», tandis que «40 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été interceptés à In Guezzam».n