Les ouvriers de la ferme pilote Si Safi, dans la commune de Tessala refusent le partenariat avec les opérateurs privés. Le syndicat des 40 travailleurs de la ferme pilote a adressé une requête au directeur de la Société de gestion des participations de l’Etat et du développement agricole (Sgda) lui signifiant leur refus de ce type de partenariat et lui indiquant que leur ferme réalise des bénéfices lui permettant de tenir son équilibre et s’autofinancer. Ils revendiquent l’annulation complète de ce partenariat que le gouvernement a décidé pour leur préserver leur emploi qu’ils effectuent depuis plusieurs années. Les travailleurs redoutent que le partenaire privé, une fois installé, les licencie pour recruter d’autres ouvriers. « Nous n’accepterons jamais que des investisseurs viennent s’accaparer notre bien et nous commander », réfutent-ils. Le gérant de la ferme Si Safi a, quant à lui, précisé que la ferme Si Safi est concernée par le partenariat privé conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur par le ministère de l’Agriculture et qu’il est de son devoir d’ouvrir à tout investisseur privé les portes de la ferme, pour qu’il prenne connaissance de ses potentialités et faire son choix, investir ou se rétracter. Les travailleurs sont clairs à ce sujet, ils ne veulent pas de partenariat avec aucun privé, contestent-ils.