Les membres de la Fédération algérienne de boxe (FAB), réunis en session ordinaire mardi dernier au Complexe sportif «Sveltesse» de Chéraga (Alger), ont désigné trois représentants pour prendre contact avec la Fédération internationale de boxe (AIBA), a appris l’APS mercredi de l’instance fédérale. «Les membres de l’assemblée générale ordinaire (AGO), réunis mardi à Chéraga à l’occasion de la présentation des bilans moral et financier, ont désigné trois représentants, en l’occurrence le Docteur Abdellah Bessalem, ex-président de l’instance fédérale et de la Confédération africaine ainsi que deux représentants de la FAB pour prendre langue avec l’instance internationale», a déclaré à l’APS Lyes Latreche, porte-parole de la FAB. Cette décision a été votée à l’unanimité par les membres de l’AGO suite à la situation de blocage que vit la Fédération de boxe depuis le 26 octobre 2018, date de la fin de mission de l’ex-président, Draâ Abdeslam, à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire (AGEx) tenue au Centre sportif de Ghermoul et la désignation de Mourad Ouhib, vice-président qui occupe aujourd’hui le poste de président par intérim. A l’issue de cette AGEx, quatre candidats avaient postulé pour le poste de président avant le retrait de Laâzizi Athmane, président de la Ligue de Boumerdes, membre fédéral et arbitre international. Trois candidats restent en lice, à savoir Abdellah Bessalem, ex-président de la FAB, Erouane Nacer, membre fédéral et président de la Ligue de Tizi-Ouzou et Draâ Abdeslam, ex-président de la FAB. Initialement programmée pour le 29 décembre 2018, l’AGE de la FAB avait été reportée à une date ultérieure sur demande de l’Association internationale de boxe (AIBA) qui a demandé des explications sur les motifs du rejet des dossiers de candidatures de Nabil Sadi, ex-président de la FAB et Fazil Ferhat, ex-membre fédéral. Contacté par l’APS, le secrétaire général de la FAB avait affirmé que tous les documents portant les statuts de l’instance fédérale et les motifs du rejet des deux candidatures ont été envoyés à l’Aiba, mais cette dernière tarde à fixer une date de la tenue de l’AGE. Pour rappel, l’Assemblée générale extraordinaire de la FAB, réunie le 15 juillet 2017 au Centre Ghermoul d’Alger, avait retiré sa confiance au président de l’instance fédérale, Abdelmadjid Nehassia, et une assemblée élective avait été organisée le 1er août. Nehassia avait été élu le 4 mars 2017 à la tête de la FAB pour le mandat olympique 2017-2020 en remplacement de Nabil Sadi.