Le service d’urologie du centre hospitalo-universitaire Abdelkader Hassani de Sidi Bel Abbés s’est doté de nouveaux équipements médicaux pour le traitement des pathologies rénales. Un équipement d’une valeur de 126 millions de dinars, destiné au traitement sans procéder à la chirurgie classique, comme venir des malades bout des calculs par laser, de la lithiase du rein, de la vessie, et de l’uretère. Depuis son installation, les chirurgiens ont opéré par cette nouvelle technique
5 patients dont une femme âgée de 45 ans. La nouvelle technique consiste en l’extraction des calculs rénaux du haut de l’appareil urinaire en introduisant des fibres optiques qui empruntent les voies naturelles de l’appareil urinaire sans recours à la chirurgie et suivi par l’introduction d’une fibre laser de haute énergie, qui va fragmenter les calculs et faciliter leur élimination. L’établissement public s’est doté également d’une colonne de cœlioscopie en trois 03 dimensions de première génération unique du genre au niveau national, destiné au traitement mini invasif des pathologies urologiques bénignes et malines cancéreuses. La technique de la coelioscopie 3D est un outil de haute technologie qui permet au chirurgien d’effectuer des interventions de grande précision en un temps limité et pour le patient, elle offre une intervention plus courte avec une anesthésie plus courte, des saignements moins importants et moins de complications des suites opératoires.
N. B.