Une enveloppe budgétaire de 40 milliards de centimes a été allouée pour venir en aide aux personnes handicapées de la wilaya de Tizi Ouzou, qui sont au nombre 27 636, soit 2,35% de la population globale, a indiqué, avant-hier, le wali de Tizi Ouzou, Abdelhakim Chater, lors de la cérémonie de distribution de matériels destinés à ces personnes aux besoins spécifiques qui a eu lieu au niveau du Centre de loisirs scientifiques (CLS) de Tizi-Ouzou.

Cette cérémonie a vu la présence du directeur de l’Action sociale et de la solidarité (Dass), Achour M’henni, et d’un nombre important de représentants d’associations d’aide à ces personnes aux besoins spécifiques. Le premier magistrat de la wilaya a rassuré que tous les moyens ont été mis en place pour être au chevet de ces personnes. « Dans le cadre de la célébration de la journée dédiée à ces personnes, un budget d’une valeur de 40 milliards de centimes a été dégagé par le gouvernement pour aider les handicapés de la wilaya de Tizi-Ouzou et qui sera attribué sous forme de primes. Il n’y a pas de listes d’attente pour la prise en charge de ces personnes au niveau local », a-t-il rassuré. Ainsi, il a saisi cette occasion pour réitérer son engagement à faciliter les procédures d’accueil des enfants assistés au niveau des pouponnières et des établissements dédiés pour leur prise en charge que compte la cité sociale de Boukhalfa. « Nous devrons continuer la prise en charge sociale de cette frange qui a tant besoin d’affection familiale. » A souligner que cet engagement a été maintes fois réitéré par le premier magistrat de la wilaya à chaque sortie qu’il effectue au niveau de la cité sociale de Boukhalfa dans la banlieue de Tizi-Ouzou. Tout en félicitant les associations qui ont pris l’initiative de créer leurs propres centres psychopédagogiques qui sont au nombre de 31 déjà réalisés en attendant la mise en place de deux autres centres qui sont en cours de réalisation et qui seront implantés dans les localités de Azazga et Souk Tenine. Ces centres s’ajoutent aux bureaux de l’action sociale érigés au niveau de chaque assemblée populaire communale que compte la région, mais aussi aux six (06) cellules de proximité que compte la wilaya, à savoir : Akbil, Azazga, Azeffoun, Beni-Douala, M’Kira et Aït Boumehdi. La wali a par ailleurs donné des instructions à son exécutif local de veiller rigoureusement sur l’insertion des handicapés dans le monde du travail, mais aussi au sein de la société. « Nous avons ordonné d’impliquer ces handicapés dans de postes de travail afin qu’ils soient indépendants, mais aussi que cette frange soit une force qui contribue à l’édification de notre pays ». Par ailleurs, le wali a assisté à la cérémonie d’attribution du matériel destiné à ces personnes aux besoins spécifiques (moteurs, non-voyants, sourds-muets, polyhandicapés…). Pour sa part, la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou était au rendez-vous pour célébrer cette fête dédiée aux personnes handicapées, et a organisé une cérémonie pour honorer 74 handicapés issus des familles des éléments de la police (policiers à la retraite, ayants-droit). A cet effet, le chef de sûreté de wilaya, Madjid Aknouche, a affirmé l’accompagnement et le soutien qu’apportera la direction générale de la sûreté nationale (Dgsn) au profit de cette frange des handicapés quelle que soit la problématique de leur maladie. Il les a rassurés que leurs revendications demeurent l’une des préoccupations de leur institution. « Vous êtes une frange importante et une partie prenante pour notre institution ». n