Le NA Hussein-Dey recevra, aujourd’hui dimanche, le Zamalek au stade 5 Juillet à partir de 17h, avec la détermination de gagner ce dernier match des poules de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF) pour se qualifier aux quarts de finale.

Les joueurs du coach Ighil Meziane restent sur une défaite en déplacement à Luanda face aux Angolais de Petro Atlético (2-0). Suite à cette défaite, le NAHD partage la 2e place du groupe «D» avec l’équipe angolaise de Pétro Atletico avec un total de 7 points chacun, mais avec un goal-average défavorable (+4 contre +6). La première place est occupée par le Zamalek son adversaire du jour avec un total de 8 points, alors que l’équipe kenyane de Gor Mahia ferme la marche avec un total de 6 points. En d’autres termes, les 4 équipes ont une chance de se qualifier aux quarts de finale. Et c’est la raison pour laquelle les joueurs du coach Ighil Meziane n’ont pas d’autre altérative que de gagner ce match pour assurer la qualification.
Les Sang et Or amoindris
Cet ultime rencontre de cette poule «D» s’annonce difficile pour les Sang et Or devant le leader, le Zamalek, pour qui un simple nul le qualifierait. Or, il se trouve que le coach Ighil Meziane ne pourrait compter sur les services de plusieurs de ses joueurs cadres pour diverses raisons.
Le capitaine Ahmed Gasmi vient d’être opéré après avoir été victime d’une fracture au niveau de la pommette. De plus, Khiat est suspendu pour cumul de cartons. D’autre part, le milieu de terrain El-Orfi et le gardien de but Bouhelfaya sont incertains pour blessure également. Ce qui complique la tâche du staff technique pour trouver le «onze» idéal qui débutera la partie où il faudrait marquer le plus de buts pour assurer la victoire. Pour le milieu de terrain, Mehdi Ouertani «ce match est considéré comme une finale avant l’heure qu’on doit gagner. Peu importe le résultat, poursuit-il, ce qui est plus important c’est de remporter la partie pour se qualifier. On s’est tant sacrifié jusque-là », explique Ouertani qui « ne veut pas quitter cette Coupe de la CAF à ce stade de la compétition », a-t-il conclu. Quant au coach Ighil Meziane, il estime que «ce match sera notre première finale de la saison. Nous allons jouer cette rencontre sans aucun calcul car seule la victoire nous qualifierait aux quarts de finale».

Des primes pour revigorer les joueurs du Zamalek
Du côté du Zamalek, la direction de l’équipe égyptienne a encouragé les joueurs en leur octroyant d’abord la prime du match gagné, dimanche dernier, face à l’équipe kenyane de Gor Mahia (4-0) Ensuite, il y a lieu de noter que le président du Zamalek SC, Mortada Mansour, a promis une prime de 100 000 livres égyptiennes (100 millions de centimes algériens) en cas de victoire contre le NA Hussein-Dey.
Par ailleurs, le staff technique de l’équipe égyptienne enregistre avec satisfaction le retour de son attaquant international Marocain, Khalid Boutaïb. Celui-ci a raté le match contre Gor Mahia car en deuil, suite au décès de son père la semaine dernière. A noter enfin que cette rencontre décisive sera arbitrée par l’arbitre Sénégalais, Maguette Ndiaye, directeur du jeu, qui sera assisté du Camerounais Elvis Guy et du Burkinabé Seydou Tiama.