Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 03 septembre 2017 06:00

Zambie – Algérie (3-1)/L’EN anéantit ses chances de disputer le Mondial 2018 : Do svidaniya Russia !

Écrit par Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

On peut vraiment dire que les jeux sont faits. L’équipe nationale ne devrait, sauf véritable miracle, pas participer à la Coupe du Monde 2018 en Russie. Défaits (3-1) hier après-midi par la Zambie à Lusaka, les Verts restent à la dernière place de la poule « B » avec 1 petit point. Le Nigeria, leader avec 9 unités après 3 journées, est plus que jamais unique favori pour composter le billet du groupe alors que les Zambiens (2es, 4 points) se relancent quelque peu dans la campagne. Le Cameroun est 2e (2 points). Pour nos Fennecs, le Mondial a défilé sous les yeux.


C’est vraisemblablement fini. Cinq premières minutes ont suffi pour accentuer les inquiétudes. La 6e annonçait déjà l’après-midi cauchemardesque. Brian Mwila échappe au marquage trop laxiste de Lyes Hassani, titulaire surprise en défense centrale, pour tromper Raïs M’Bolhi. L’EN était déjà dans le dur. Elle ne s’en sortira jamais. Il fallait revenir dans la partie et reprendre les devants. Mais le duel semblait mal-entamé. Le tir n’a pas pu être rectifié lors des 90 minutes. Manque de présence dans les duels, placement approximatif et impact inexistant lorsqu’il s’agissait de donner de la percussion, les coéquipiers de Yacine Brahimi, qui a excédé dans l’individualisme, n’avait rien mis pour remporter la bataille tactique. De son côté, Lucas Alcaraz, le driver, a paru impuissant devant la faillite footballistique de son onze.

Aucune « grinta » !
Il a fallu attendre la 20ème minute pour assister à une première tentative (timide) de l’Algérie lorsque Saphir Taïder a frappé de 25 mètres. Son ballon est allé tranquillement mourir dans les bras de l’expérimenté portier Kennedy Mweene déjà présent en 2009 lorsque notre sélection s’était imposée dans le même stade sur le score de 2 buts à 0.
En parlant de réalisations, les filets ont tremblé une seconde fois dans la partie. Le même Mwila a fait le break à la 33e minute en étant plus rapide pour reprendre un ballon mal-capté par M’Bolhi. Une action qui reflétait le manque de présence et de promptitude des Dz. Le calice commençait déjà à monter. A la pause, il y avait déjà 2 longueurs à refaire. Inconcevable au vue des carences d’ « El-Khadra ».

Le penalty qui change (presque) tout
Un géant fragile. Aux pieds d’argile. Les épaules pas assez solides comme cette colonne vertébrale très vulnérable avec un axe défensif qui a causé un gros déséquilibre.
Le « Club Algérie » a vu sa notoriété s’écrouler. L’incorporation de Youcef Attal à la place de Hassani pour le replacement de Mandi dans l’axe a permis au bloc de corriger la balance en seconde mi-temps. Cela à permis à Yacine Brahimi (54’) de réduire le score. Dans la minute qui a suivi, l’arbitre a exclu Sakala. En supériorité numérique, on pouvait croire que Sofiane Hanni, qui a fait une bonne partie, & Cie avaient un coup à tenter. Tout a commencé à aller vite. A la 58’ minute de jeu, il y a eu main dans la surface zambienne mais le referee n’a pas bronché. La chance venait de passer. On ne se lamentera pas sur cette erreur (bien qu’assez grave et préjudiciable) d’arbitrage étant donné que les « Guerriers du Sahara » n’avaient pas montré de quoi mériter ramener les 3 points de Lusaka.
En tentant désespérément d’égaliser, ils ont laissé des espaces qui ont profité à Mwepu Enock parti trouver la faille une nouvelle fois (85’) pour les Zambiens. La messe était dite.
Nos « Mondialistes » ont trépassé. C’était vaincre ou mourir et à défaut de victoire… 

Laissez un commentaire