Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 05 septembre 2017 06:00

Abdelkader Mesdoua nouvel ambassadeur d’Algérie en France : Consolider un partenariat d’exception

Écrit par Rachid Bouarroudj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après plusieurs mois de vacance, suite au limogeage de Amar Boudjemaâ, le poste d’ambassadeur d’Algérie en France vient d’être pourvu avec la nomination de Abdelkader Mesdoua, un diplomate de carrière. Agé de 60 ans, le nouvel ambassadeur d’Algérie en France a occupé plusieurs postes, entre diplomate au Niger, ministre conseiller aux Nations unies à New York, ambassadeur d’Algérie au Niger et à Belgrade et, récemment, ambassadeur d’Algérie en Libye désigné à Tripoli.

La Libye reste, justement, l’un des dossiers cruciaux pour la diplomatie algérienne dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, de même que la question du Mali, qui reste un volet « cher » à la diplomatie algérienne. La France aussi est impliquée dans la crise malienne en particulier et plus généralement dans le Sahel, ce qui pourrait accélérer la coopération entre les deux pays en matière de sécurité vu le profil diplomatique de M. Mesdoua. Pour l’instant, une demande officielle a été introduite pour la nomination de Abdelkader Mesdoua en qualité de nouvel ambassadeur d’Algérie en France et doit être validée. Selon le ministre des Affaires étrangères, M. Messahel, « nous avons introduit une demande pour la nomination de Abdelkader Mesdoua en qualité d’ambassadeur d’Algérie en France », rappelant que « les priorités de tout ambassadeur consistent en la mise en œuvre de la politique extérieure du pays et de la stratégie établie par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le cadre du nouveau déploiement de la diplomatie algérienne qu’il s’agisse des relations avec les pays voisins ou à l’échelle internationale ». Concernant le dossier libyen et en réponse à une question sur la réouverture de l’ambassade d’Algérie en Libye, M. Messahel a indiqué que « l’Algérie sera bientôt présente à Tripoli ». Le ministre des Affaires étrangères a réaffirmé que l’Algérie « poursuit ses efforts pour le règlement de la crise libyenne », rappelant la récente visite en Algérie du nouvel envoyé du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies en Libye, Ghassan Salamé. Pour en revenir à la nomination du nouvel ambassadeur d’Algérie en France, il faut dire qu’elle intervient à un moment où se prépare la quatrième réunion du Comité interministériel de haut niveau (CHIN) algéro-français, prévue pour le 7 décembre prochain. Abdelkader Mesdoua, ainsi que ses différents collaborateurs et partenaires, auront également plusieurs dossiers importants à gérer au vu de l’importance des relations bilatérales. D’ailleurs, dans ce chapitre, et à Alger, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, s’est entretenu hier avec l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, des différents projets de partenariat économique, en particulier ceux en cours de maturation. L’entretien a permis de procéder à une évaluation globale de la coopération bilatérale dans les secteurs de l’industrie et des mines et d’examiner les moyens de la consolider davantage. <

Laissez un commentaire