Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Hausse des prix et expulsion de touristes algériens : La Fédération tunisienne du tourisme dément catégoriquement

Écrit par Aghilas Sadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Fédération tunisienne des agences de voyages et de tourisme (FTAV) réagit officiellement aux «allégations» rapportées par certains organes de presse nationale, selon lesquelles les hôtels tunisiens ont des pratiques «discriminatoires» à l’égard des touristes algériens, notamment l’augmentation des prix et l’annulation des réservations.

Selon la FTAV, aucune hausse des tarifs de séjours n’a été appliquée aux touristes algériens par les hôtels tunisiens. Ces derniers n’ont annulé aucune réservation algérienne, assure la même source.
S’exprimant sur le sujet, son président, Jabeur Ben Attouch, a catégoriquement démenti ces informations tout en affirmant, dans une déclaration faite au site web tunisien spécialisé en économie Afrique Manager, que les prix sont les mêmes et que les Algériens sont toujours les bienvenus en Tunisie.
Il a, sur un autre volet, précisé qu’il est souhaitable que les Algériens et même les Tunisiens effectuent leurs réservations dans les hôtels à travers des agences de voyages algériennes ou même tunisiennes agréées et qu’ils bénéficieront de tarifs promotionnels très intéressants (entre 20% et 50% de réduction). Il a ajouté que des vols charters ont été annulés pour non-remplissage vu le retard dans la proclamation des résultats du baccalauréat en Algérie.
Notons que la presse nationale s’est basée sur les déclarations du vice-président du Syndicat algérien des agences de voyage, Cherif Menacer, selon lesquelles de nombreux hôtels en Tunisie ont refusé d’accueillir des familles algériennes et ont également procédé à l’augmentation des tarifs de réservations de 30%.
«Cette décision unilatérale a été prise subitement par les autorités tunisiennes après la réservation de la plupart des chambres d’hôtels par les touristes européens, de retour après des années d’absence», a accusé Cherif Menacer.
Il a indiqué que «des hôtels tunisiens renvoient les familles algériennes. Plusieurs hôtels ont appliqué des instructions contre la réception de touristes algériens et tunisiens», ajoutant que l’attitude des hôteliers tunisiens envers le visiteur algérien a changé depuis la vague de retour des touristes européens. «Ils préfèrent opérer avec le touriste venu d’Europe, qu’avec le Tunisien ou l’Algérien».
Pour rappel, le bureau d’Algérie de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) a prévu une hausse importante de touristes algériens en Tunisie pour l’année 2018.
Il estime qu’ils seront entre 2,7 et 3 millions. Très optimiste, l’office semble ne pas prendre en compte le risque sécuritaire qui refait surface ces derniers jours, après l’attentat perpétué contre la Garde nationale tunisienne ainsi que l’augmentation vertigineuse de l’euro et du dollar sur le marché parallèle de la devise. Des hausses qui risquent de démotiver les Algériens voulant partir en vacances à l’étranger.

Laissez un commentaire