Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

mercredi, 05 septembre 2018 06:00

Réunion à Alger du comité mixte Opep-non Opep : Le ministre de l’Energie évoque un rendez-vous important

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de la mise en œuvre de l’accord Opep, prévue les 22 et 23 septembre en cours à Alger, était une réunion «importante» et permettra de «connaître la situation du marché pétrolier international et d’œuvrer au maintien de son équilibre», a estimé, lundi, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, s’exprimant en marge de l’ouverture de la session parlementaire ordinaire du Conseil de la nation.


La réunion prévue en septembre en cours est une «rencontre ordinaire des ministres du pétrole des pays de l’Opep afin d’examiner le fonctionnement du marché pétrolier et prendre connaissance des résultats des travaux des commissions et sous-commissions en charge de ce dossier», a précisé le ministre qui a pris soin d’éviter les questions qui fâchent, se rapportant aux tensions entre l’Iran et l’Arabie Saoudite ainsi que sur l’éventualité d’une nouvelle hausse de la production aux fins de faire face à une possible défection de l’Iran, dont les sanctions américaines contre son secteur pétrolier entreront en vigueur dès le 5 novembre prochain. Mustapha Guitouni s’est contenté de souligner que cette réunion ne se penchera pas sur les courbes des prix et leurs évolutions, mais plutôt sur la situation du marché et les moyens de maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande, a fait savoir le ministre. «Nous enregistrons actuellement un équilibre entre l’offre et la demande. Je pense que les points de vue seront très rapprochés et nous sortirons de cette réunion avec des décisions unifiées», a-t-il ajouté. Sur les tensions qui minent la prochaine réunion du comité mixte Opep-non Opep, chargé du suivi de la production, le patron de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour était moins diplomatique que le ministre de l’Energie. Il a estimé récemment que « ce qui se passe actuellement aura certainement avec, notamment, la conjoncture politique actuelle aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, un impact sur la réunion que personne ne peut prévoir ».Il a, néanmoins, indiqué que l’objectif que défendra l’Algérie durant ladite réunion est que « l’accord de 2016 soit maintenu ». Pour rappel, les pays producteurs de l’Opep et non Opep ont convenu le 23 juin dernier à Vienne de limiter à 100% leur niveau de respect des engagements pris dans le cadre de l’accord de baisse signé fin 2016 à Vienne qui vise à retirer du marché 1,8 million de barils/jour (1,2 millions de barils pour les pays Opep et 600.000 barils pour les pays non Opep), et ce à partir du  1er juin 2017.
H. O. M.

Laissez un commentaire