Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 17 septembre 2018 06:00

M. Zemalià Relizane : 60% des projets ANSEJ financés à partir des sommes récupérées

Écrit par E. Ouail
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a effectué, hier, une visite de travail et d’inspection aux structures relevant de son secteur dans la wilaya de Relizane. Lors de cette visite, le ministre a affirmé que l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) privilégiera l’intégration des bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP).

«Près de 1,6 million de jeunes du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) ont déjà bénéficié de l’intégration, alors que l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) a reçu des instructions pour privilégier ces travailleurs dans ses placements afin de réduire leur nombre», a fait savoir le ministre, lors d’une conférence de presse animée à l’issue de sa visite à Relizane. M. Zemali a ajouté que 400 000 autres jeunes attendent leur intégration, précisant que l’Etat recherche «des solutions durables pour ces jeunes travailleurs issus du dispositif DAIP, mais nous sommes parfois confrontés à quelques problèmes». « Sur ces 400 000 travailleurs, 320 000 se trouvent dans les administrations, ce qui pose problème, mais je tiens à les rassurer que des solutions seront trouvées», a-t-il assuré, ajoutant que le cas de 80 000 autres travailleurs est plus aisé à régler, car il s’agit de métiers en relation avec le bâtiment, entre autres. Concernant le devenir des travailleurs dans le cadre de l’ouverture des capitaux des entreprises, M. Zemali a expliqué que l’ouverture du capital d’une entreprise permet la préservation de l’outil de travail avec la préservation de l’emploi. «C’est une bouffée d’oxygène pour les entreprises en difficulté financière», estime-t-il. Pour ce qui est de l’effacement des pénalités de retard de paiement des traites des micro-entreprises créées dans le cadre de l’ANSEJ, le ministre a indiqué que le dossier est à l’étude, soulignant que 60% des projets ANSEJ sont financés à partir des sommes récupérées. En conclusion, et sur un autre sujet, M. Zemali a annoncé que la commission des métiers pénibles «sera installée et entamera immédiatement sa mission qui consiste à déterminer les risques professionnels et l’établissement d’une liste de ces métiers», ajoutant que les secteurs concernés seront invités à donner leurs avis avant la validation définitive de cette liste

Laissez un commentaire