Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 01 juillet 2018 06:00

Mila / Pénétrante autoroutière El Eulma, Tassadane Haddada, Djendjen : La clé du désenclavement

Écrit par Zaoui Abderaouf
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans son point de presse accordé aux journalistes et correspondants de presse, lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mila, jeudi dernier, Abdelghani Zaâlane, le ministre des Travaux publics et des Transports, a affirmé que Mila, une wilaya montagneuse au relief très accidenté, a, malgré tous les obstacles naturels qui font sa spécificité, connu un essor certain dans le domaine des infrastructures routières.

Les deux précédents plans quinquennaux du président de la République, d’un coût de 60 milliards de dinars, ont permis une amélioration remarquable des routes de la wilaya. La spécificité de son relief nécessite beaucoup de moyens financiers, le coût du kilomètre de route, comparativement aux autres régions du pays, est excessivement élevé. Le nombre impressionnant de points noirs recensés sur le territoire de la wilaya, dix-huit au total, est l’autre problème auquel est confronté le réseau routier, a-t-il tenu à souligner. Six points noirs ont déjà été pris en charge, les autres le seront incessamment, a-t-il ajouté. Pour le ministre, la pénétrante autoroutière Est/Ouest, El Eulma (Sétif), Tassadana Haddada (Mila), port de Djendjen (Jijel), sur une distance de 15 kilomètres, insufflera à la wilaya beaucoup de dynamisme dans les domaines économique et social et sortira la wilaya de son enclavement. A Tassadane Haddada, première étape de sa visite, le ministre a ordonné la reprise des travaux du viaduc sur l’oued Minar d’une longueur de 600 mètres dont la réalisation a été confiée à une entreprise italienne aux lieu et place d’une entreprise croate ayant abandonné les travaux pour des raisons qui lui sont propres. Le dédoublement de la RN 05 à partir de la ville d’Oued Athmania, dans le sud de la wilaya vers la ville de Mila, en plusieurs tranches, programmé pour l’année 2019 et la maintenance en bon état de la RN27, reliant Jijel, Mila et Constantine, sont les deux priorités de son secteur, a encore affirmé le ministre. Lors de sa visite, le ministre s’est rendu également à Amira Arrès où il a procédé à l’inauguration d’un pont reliant cette commune à celle de Rouached. A Terraï Beïnen,il a visité le chemin de wilaya 135 devant relier Mila à Jijel et dont les travaux sont en voie d’achèvement. A Boufouh, dans la commune de Mila, le ministre a ordonné au directeur du secteur d’achever les travaux du contournement Sidi Merouane/Mila dans les quatre mois qui suivent, insinuant aux responsables que les treize entreprises régularisées en charge des travaux ne devraient en aucun cas accuser de retard. Le ministre s’est également rendu à Grarem-Gouga et à Beni Haroun. « Mila est une zone de transit, aussi mérite-t-elle qu’on lui accorde beaucoup d’attention», n’a cessé de répéter le ministre tout au long de sa visite.

Laissez un commentaire