Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 02 juillet 2018 06:00

Ouargla Introduction de la culture de la lentille d’eau et l’Azolla dans les exploitations agricoles

Écrit par Ghellab Chahinez
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Environ 100 agriculteurs provenant des quatre coins du pays ont bénéficié d’une formation appliquée sur les techniques de la culture des plantes hydrophytes notamment les lentilles d’eau (Lemna minor) et l’Azzola.


Organisée la semaine passée conjointement par la FDSP, l’association d’apiculture et d’aquaculture de la wilaya d’Ouargla et la CIWPA, qui coiffe les wilayas d’Ouargla, Laghouat, Ghardaïa, El-Oued et Illizi, à la ferme de démonstration et de production de semences (FDSP) de Hassi-Benabdallah (20 km du chef-lieu de wilaya d’Ouargla), cette rencontre scientifique, première du genre au niveau national, est dédiée surtout aux agriculteurs et pisciculteurs. Elle vise à acquérir des connaissances et des savoir-faire dans la culture des plantes aquatiques, particulièrement la lentille d’eau et l’Azolla, a indiqué la directrice de la ferme, Wafa Moussi, dans un entretien. Elle a été marquée par une présence exceptionnelle de participants de différentes régions du pays, ainsi que des étudiants en master Parcours et élevages en zones arides et des enseignants de l’université Kasdi-Merbah de Ouargla L’objectif de cette formation, explique la directrice, est de permettre aux agriculteurs de produire eux-mêmes les fourrages dont ils ont besoin avec les moyens disponibles dans leurs exploitations, notamment les eaux de bassin et ruisseaux destinées à l’irrigation. Ces plantes hydrophytes flottantes vont être utilisées pour nourrir les poissons élevés en pisciculture d’étang et certains animaux comme les poulets et les canards, comme elle peut servir d’engrais dans l’agriculture sans ou avec compostage. La culture de la petite lentille d’eau, faisant partie de la famille des lemnacées qui est un aliment complémentaire remarquable par ses qualités nutritionnelles, pourrait bien alléger les charges financières des agriculteurs en aliments et en fourrages industriels, a-t-elle souligné. Dans les systèmes d’élevage intensifs en bassins et en étang, les aquaculteurs dépendaient des aliments industriels. Actuellement, on a consacré une recette spéciale pour la production d’aliments pour l’aquaculture dans les exploitations agricoles locales, selon les ingrédients alimentaires disponibles, a expliqué Wafa Moussi. La plupart de ces aliments sont formulés à base de gluten de maïs, de bran et d’autres composantes. Ces ingrédients présentent cependant un déficit en acides aminés essentiels qui doit être compensé par des compléments nutritionnels tel que la lentille d’eau et l’Azolla d’une portion allant de 10 à 50% chacune, ajoute-t-elle. La lentille d’eau est donc une excellente plante fourrage pour les oiseaux d’eau et les poissons d’élevage. L’Azolla est également considéré comme un complément alimentaire idéal vu sa richesse en protéines, en vitamines et en minéraux que les grains et la plupart des fourrages verts ainsi que pour ses propriétés et au fait qu’il pousse rapidement et facilement dans un petit espace. Le programme de cette journée scientifique, qui s’est déroulée en présence de cadres de la direction des services agricoles, de la Chambre de l’agriculture et de la Conservation des forêts de la wilaya d’Ouargla ainsi que du Commissariat au développement de l’agriculture en régions sahariennes, s’est décliné autour de divers thèmes liés à la préparation du milieu adapté à la culture de la lentille d’eau et l’Azolla.
A rappeler que, la FDSP de Hassi Benabdallah, relevant de l’Institut technique de développement de l’agronomie saharienne (ITDAS), a pour principale mission la prise en charge des différents programmes de développement agricole initiés par l’Etat dans les zones sahariennes, notamment ceux liés aux cultures stratégiques, telles que la phoeniciculture, la céréaliculture, le maraîchage, l’arboriculture et l’apiculture.

Laissez un commentaire