Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 10 juillet 2018 06:00

Ouargla : La direction de la jeunesse s’active à doter chaque commune d’une piscine

Écrit par Ghellab Chahinez
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les femmes de Ouargla vont pouvoir, et pour la première fois, se rendre dans une piscine qui leur est spécialement dédiée.


Inaugurée mercredi dernier par le wali d’Ouargla, dans le cadre des festivités de célébration du 56e anniversaire de la double fête de l’indépendance et de la jeunesse, elle a été initiée par la direction de la jeunesse et des sports après la restauration de cette structure vieillissante et non adaptée.
Située en plein quartier résidentiel, cette piscine a été laissée à l’abandon plus d’une décennie. « Et dans le but d’exploiter cette structure en perdition, nous avons songé à la création de cette piscine destinée spécialement aux femmes, une idée que le wali a vite adoptée et visée », a indiqué le directeur de la jeunesse et des sports, Aboubaker Chathouna.
Les opérations de réhabilitation (charpente, couverture et aménagement) ont coûté environ 4 milliards de centimes, selon le même responsable, qui a précisé que la piscine rénovée avait besoin d’une véritable restauration. Cette structure est en exploitation réelle depuis le 5 juillet. Elle accueillera jusqu’à 400 femmes par jour.
Deuxième à l’échelle nationale après celle d’Alger, la piscine d’Ifri n’est pas seulement destinée aux femmes, mais propose des espaces sports et détente permanente dont l’un aménagé pour les enfants, en plus de l’encadrement qui sera exclusivement féminin. Une session de formation en sauvetage des monitrices aura lieu très prochainement pour former le staff encadreur. Ce stage sera assuré par la Protection civile, a affirmé le DJS.
« Cette structure, en plus de trois autres, viennent compléter les équipements déjà existants. Ces équipements permettront de renforcer notre capacité d’accueil et permettront au plus grand nombre de jeunes de pratiquer la natation dans les meilleures conditions possibles notamment lors des périodes de chaleur où le besoin de se baigner est intense », a-t-il souligné.
Les samedi, lundi, mardi et jeudi sont réservés aux femmes pour le prix de 200 DA, pour une heure et demie, tandis que le dimanche et le mercredi seront ouverts aux garçons de 5 à 10 ans pour 100 DA l’heure.
A noter que deux autres piscines ont été inaugurées à la même occasion dans les communes d’El-Hadjira et Beldet Omor en plus de 7 autres bassins pour baignade qui ont été réhabilités et mis en exploitation le 5 juillet, a déclaré le directeur de le jeunesse et des sports, Aboubakeur Chathouna. Il a ajouté qu’environ 3 000 enfants provenant de différentes communes de la wilaya bénéficient cette saison de séjours en mer. La première vague comprenant près de 250 enfants de la daïra de Sidi Khouiled a rejoint, jeudi dernier, le camp de Sidi Fredj (Alger). Citant tout de même que beaucoup d’enfants des localités lointaines demeurent privés et attendent toujours une attention de la part des autorités locales.


Une piscine pour chaque commune
La wilaya a renforcé la surface de ses bassins de baignade avec 11 piscines de proximité dont 4 qui entreront en exploitation en juillet. A l’instar de la piscine féminine d’Ifri, des piscines de proximité couvertes de 25 m seront ouvertes cet été à El-Hadjira, Sidi Slimane, Nezla et une quatrième à Baldet Omor, outre les bassins qui sont en cours de réalisation dans les communes d’Aïn Beïda, Témacine et Taibet.
D’autres projets sont à l’étude afin d’atteindre l’objectif visant l’ouverture d’une piscine dans chaque commune, indique le directeur de la jeunesse et des sports d’Ouargla.
Le secteur a bénéficié en 2012 d’un financement d’un projet d’envergure. Il s’agit d’une piscine olympique au niveau du pôle sportif, pour laquelle a été allouée une enveloppe globale de 730 millions DA, dégagée sur le programme du Fonds spécial de développement des régions du Sud (FSDRS).
Composé de différentes installations, dont deux bassins de natation, dont un bassin de 50 mètres, en plus de deux salles de sport et d’autres servitudes, le projet en question a connu, depuis le lancement des travaux en 2013, un grand retard, nécessitant de refaire l’étude technique relative à la couverture de cette structure sportive d’une charpente métallique qui s’est effondrée aussitôt son installation.

Laissez un commentaire