Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 10 octobre 2018 06:00

10e édition du Festival culturel international de musique symphonique : La Russie invité d’honneur et hommage à Rachid Taha et Djamel Allam

Écrit par Sihem Bounabi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A l’occasion de la 10e édition du Festival culturel international de musique symphonique (FCIM), qui se déroulera du 13 au 19 octobre, à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, le commissaire de la manifestation a présenté hier, au siège de l’Institut national supérieur de musique (INSM), les grandes lignes de la manifestation, dont la Russie est l’invité d’honneur, ainsi qu’un hommage symphonique aux regrettés Rachid Taha et Djamel Allam


Abdelkader Bouazzara a d’emblée déclaré que l’Algérie accueillera dans cette dixième édition des ensembles musicaux venus de quatorze pays, Afrique du Sud, Allemagne, Autriche, Chine, République de Corée, Espagne, France, Italie, Japon, Syrie, République Tchèque, Tunisie, Ukraine et Russie. Il souligne à propos du choix de la Russie que «c’est l’un des pays qui a toujours été présent au festival depuis sa création en 2009. C’est, également, une grande nation de la musique universelle qui a donné naissance à des grands compositeurs, à l’instar de Tchaikovsky, Rachmaninov, Chostakovitc et tant d’autres».
Cette dixième édition rendra hommage également à deux grands noms de la scène musicale algérienne récemment disparus, Rachid Taha et Djamel Allam.
Abdelkader Bouazzara a également rappelé que l’un des grands derniers concerts de Djamel Allam était à Béjaïa avec l’Orchestre symphonique national (OSN) sous la direction du regretté Rachid Saouli. Un hommage lui sera rendu lors du concert de
clôture, le 19 octobre prochain,
avec l’interprétation par l’Orchestre chinois philharmonique de Shenzhen de «Mara ad-youghal» (Quand il reviendra). La cérémonie d’ouverture sera, quant à elle, marquée par un hommage à Rachid Taha avec l’interprétation de «d’Abdelkader Ya Boualem».
La soirée d’ouverture sera également marquée par un programme exceptionnel de l’orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger, sous la direction du maestro Amine Kouider, avec la participation des solistes, la soprano Russe Irina Tivlaine et le baryton basse, d’Afrique du Sud, Senekal Thabank. Abdelkader Bouazzara souligne le programme de haute qualité de cette soirée d’ouverture avec des partitions de grands compositeurs universels, à l’instar de Mozart, Tchaikovsky, Verdi, Solovyov et Njesa. Cette soirée d’ouverture sera également rehaussée par l’interprétation d’une symphonie complète, un défi relevé depuis quelques années par l’Orchestre symphonique algérien, avec cette année la Symphonie n° 7, en la majeur de Beethoven.
En marge des soirées musicales, des master-class sont également organisés du 14 au 19 octobre et dispensés à des étudiants venus des différents instituts régionaux de musique, du 14 au 17 octobre, et seront animés par les représentants de la Syrie, de la Corée du Sud, de l’Ukraine et de l’Autriche. Le commissaire de la manifestation, qui est également le directeur de l’INSM, met ainsi en exergue l’importance de l’aspect «académique et de formation du festival, un des socles de cet événement depuis sa création». Pour sa part, le directeur de l’Opéra d’Alger, Noureddine Saoudi, a déclaré lors de cette conférence que «le festival est un des moments forts de l’année. C’est «un évènement qui donne une âme à un endroit qui a besoin d’âme». Ajoutant à propos du festival : «C’est une importante escale, très importante… Ce qu’elle laisse comme traces, non seulement sur les lieux en eux-mêmes, mais également sur notre public, nos étudiants, et tout ce qu’elle peut engendrer comme savoir-faire et manière d’être pour nous hisser vers l’universalité.» Le 20 octobre prochain, une grande fusion musicale pour célébrer ce deuxième anniversaire de l’Opéra d’Alger est prévue, l’occasion de célébrer le 60e anniversaire des relations entre l’Algérie et la Chine. Le Festival international de musique symphonique, placé sous le patronage du ministère de la Culture, est également soutenu par les représentations diplomatiques à Alger participant au festival «depuis sa création et qui ont toujours cru et soutenu cet événement musical», estime Abdelkader Bouazzara.
Il a également salué le soutien capital de l’Office national des droits d’auteur (ONDA), dont le directeur, Sami Bencheikh, a proposé et encouragé l’idée des deux concerts qui auront lieu à la salle Afrique, au cœur d’Alger. Le premier concert sera organisé le 15 octobre prochain, dès 19h et animé par l’Orchestre de Syrie, dirigé par Missak Baghboudarain. Le deuxième concert est prévu le lendemain, 16 octobre, et sera animé par l’Orchestre symphonique de la Radio nationale d’Ukraine et sera dirigé par le maestro Volodymyr Sheiko.
Le prix des tickets d’accès est de 500 DA qui sont disponibles dès aujourd’hui aux points de vente suivants : Opéra d’Alger à Ouled Fayet, Institut national supérieur de musique à Bab El Oued et ôtel AZ Zéralda. En partenariat avec l’Etusa, des navettes seront mises à la disposition des mélomanes, spécialement à cette occasion, à partir des places Audin et des Martyrs. n

Laissez un commentaire