Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

lundi, 11 juin 2018 06:00

En visite de travail à Batna : Face à Azzedine Mihoubi, les artistes dénoncent leur marginalisation

Écrit par Juba Rachid
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, accompagné d’une forte délégation de son ministère, a fait le déplacement, samedi dernier, à Batna pour assister à la célébration de la Journée de l’artiste qui coïncide avec le 8 juin de chaque année

Cette visite a été marquée par une mobilisation des artistes pour se plaindre auprès du ministre de la Culture de la marginalisation qu’ils subissent dans la capitale des Aurès. En effet, des artistes qui activent dans différents domaines de l’art, musique, cinéma, théâtre, art plastique, ont attendu le ministre en dehors du Théâtre régional de Batna, où se déroulait la cérémonie, pour se plaindre auprès du premier responsable du secteur en présence du wali de Batna Abdelkhalek Sayouda, quant à la manière dont a été organisé ce rendez-vous qui a exclu les artistes de la région. Beaucoup d’artistes sont restés en dehors de l’enceinte et d’autres sont repartis en dénonçant la situation de la culture à Batna, et plus particulièrement le théâtre, qui vit un déclin sans précédent, nous confirment des comédiens, comédiennes et jeunes metteurs en scène.
Lors de la cérémonie officielle, où les invités étaient triés sur le volet, des noms de la scène et de la famille artistique ont été honorés pour leur apport à l’acte culturel, leur contribution et leur engagement des années durant, à l’exemple de la comédienne Halima Ben Brahim, Nouari Nezzar, ou encore le jeune cinéaste et ancien chanteur du groupe « El Kahina ». Toutefois , il est à signaler qu’il n’a échappé à personne que l’atmosphère était un peu lourde et que la grande joie n’était pas au rendez-vous.
Par ailleurs, en marge de la cérémonie, le ministre de la Culture, lors de sa visite de travail, s’est déplacé avec le wali de Batna dans la commune de Fesdis, à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, pour l’ouverture d’une maison de jeunes. Il a exprimé sur place le vœu de voir la musique prendre son envol dans la région après les succès des différentes éditions de la musique classique. Azzedine Mihoubi s’est aussi déplacé à la localité de Nefla, où il a procédé à l’ouverture d’une salle de lecture, dont avait grandement besoin les jeunes de la région.
Cette visite a, également, été l’occasion d’inspecter des projets de réalisation d’infrastructures culturelles notamment dans les communes de Tazoult et au site archéologique de Timgad avec l’inspection des travaux de restauration, la réouverture du musée qui est resté fermé depuis 1991 suite à un vol de pièces de musée d’une grande valeur, dont certaines ont été retrouvées. Selon certaines sources sur place, le musée de Timgad « peut rouvrir et recevoir le public lors des prochaines éditions du Festival international de Timgad, qui va connaître une profonde refonte et dans son organisation ».

Laissez un commentaire