Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

dimanche, 19 mars 2017 06:10

Abdelmalek Sellal préside aujourd’hui une rencontre sur la microentreprise : Le pari de la croissance par le privé

Écrit par  Hakim Ould Mohamed
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Premier ministre présidera aujourd’hui une rencontre dédiée à la micro-entreprise pour rassurer quant à la volonté de l’Etat de privilégier désormais l’investissement privé créateur de richesses et de valeur ajoutée.


Il sera question à cette occasion d’investissement, de volonté de s’affranchir de la commande publique, des choix de plus en plus sélectifs en matière d’octroi de crédits et de sujets beaucoup plus généralistes tels que l’impératif de diversification de l’économie. En un mot, le gouvernement d’Abdelmalek Sellal fait le pari de la relance par l’investissement privé. Incontestablement, les choix économiques du gouvernement tournent en grande partie le dos à la commande publique, sur fond de baisse des recettes et à l’instigation directe de bon nombre d’économistes et d’institutions multilatérales. Et c’est un choix totalement assumé par le gouvernement. Son projet de s’affranchir de la commande publique, en libérant l’initiative privée, fait déjà son petit bout de chemin avec, comme éléments palpables, la révision à la baisse des budgets d’équipement dans les deux dernières lois de finances et l’acheminement de l’essentiel des crédits à l’économie vers le soutien à l’investissement privé et aux petites et moyennes entreprises. La messe a été dite à Annaba, lors de la récente tripartite qui a regroupé des membres du gouvernement avec ses partenaires. En ces temps de baisse des liquidités bancaires, la priorité est d’apporter plus de souplesse dans l’octroi de crédit, mais aussi plus d’exigences, tant il est vrai que la conjoncture suppose que l’on privilégie les investissements et les projets créateurs de richesses et d’emplois. Pour apporter cette souplesse dont a besoin le marché bancaire pour jouer son rôle de prêteur, deux mesures font parler d’elles : le refinancement des banques et la révision à la baisse des taux d’intérêt au profit des entreprises. La première mesure est déjà en marche, tandis que la seconde est présentement en phase d’étude au niveau de la banque centrale, avons-nous appris auprès de cette institution.
Aujourd’hui, le Premier ministre insisterait encore sur le fait que la conjoncture économique doit distinguer les choix actuels des précédents qui, eux, faut-il le rappeler, ont plaidé pour une croissance par la commande publique et l’investissement de l’Etat dans les infrastructures de base. L’affermissement de la lutte contre les importations inutiles devrait soutenir davantage la production nationale. C’est une piste de travail inscrite également en crayon-feutre dans la nouvelle feuille de route du gouvernement. Grâce à un meilleur ciblage des
financements, centrés désormais sur les entreprises de production ainsi que sur les produits et les sociétés privées compétitives, c’est-à-dire celles qui nourrissent les ambitions d’innovation et d’exportation, le gouvernement veut donner les gages d’une réforme en profondeur du régime de croissance. Dans le collimateur du gouvernement, les importateurs ne contribuant point, voire peu à l’effort de diversification et de rationalisation budgétaire.
La croissance se fera aussi par la contribution des moyennes, petites et micro-entreprises, le gouvernement en est désormais plus que jamais convaincu. C’est le message en tout cas de cette rencontre prévue aujourd’hui à Alger, qui s’apparente à un état des lieux de la micro-entreprise algérienne. 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017

Culture