Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

mercredi, 28 décembre 2016 06:00

APN / Débat du projet du code des Douanes : Les députés appellent à une meilleure lutte contre la corruption et la contrebande

Écrit par  NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Au deuxième jour des débats autour du projet du code des douanes, les députés ont plaidé en faveur d’une meilleure lutte contre les crimes économiques.

Intervenant, lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), les parlementaires ont focalisé sur l’impératif de mettre fin tant à la corruption qu’à la contrebande, mais de manière plus efficiente. 

C’est ainsi que les députés, toute tendance confondue, ont appelé à une lutte plus efficiente contre la contrebande et la corruption à la faveur du nouveau code des douanes : « Il est urgent et impératif de généraliser les mécanismes de modernisation des douanes pour lutter contre les crimes économiques et essentiellement la corruption », a soutenu un député du Front de libération nationale (FLN) qui mettra l’accent sur la nécessité d’améliorer les conditions socioprofessionnelles des agents des douanes et de la formation pour un meilleur rendement. Un autre député, de la même formation politique, a critiqué le problème des conteneurs bloqués dans certains ports et appelé à des mesures pour faciliter le commerce extérieur. Une députée de ce même parti a emboîté le pas à ses collègues tout en revenant, quant à elle, sur l’impératif de revoir la répartition des missions au sein de l’administration des Douanes.
Elle regrettera cependant « la marginalisation de certains cadres qualifiés et les faibles salaires des agents douaniers ». Un député du Rassemblement national démocratique (RND), de son côté, préconisera l’amélioration de la performance des agents douaniers. Selon lui, « c’est une condition pour accélérer la lutte contre les différentes formes de corruption et de blanchiment d’argent ». Une députée du parti d’Ahmed Ouyahia, quant à elle, a insisté sur « une bonne prise en charge des voyageurs lors des opérations de déclaration de leurs marchandises ou leurs bagages ». Elle estimera en outre que le secteur « a besoin de moyens matériels, notamment pour les agents travaillant au niveau des frontières à l’instar des vêtements d’hiver et les moyens de transport adéquats pour leur éviter de céder aux chantages ». Côté opposition, un député du Parti des travailleurs a estimé que le code des Douanes doit s’inscrire, face aux enjeux économiques et l’impératif de s’adapter aux développements de l’économie mondiale, dans un cadre politique clair et global. « La surfacturation à l’importation, en tant que forme de contrebande, atteint parfois le triple de la valeur réelle des produits importés, ce qui constitue un danger pour l’économie nationale », a-t-il noté. Un autre député du parti de Louisa Hanoune a estimé que la lutte contre la corruption dans le secteur douanier reste insuffisante du moment que certains agents reçoivent des avantages et des récompenses frauduleuses, proposant l’introduction du métier de douanier parmi les métiers pénibles, la mise en place d’une grille de promotions, la révision du SMIG, la garantie du logement et le renforcement de la numérisation afin de réduire les interventions humaines dans les opérations de contrôle. Un député de l’Alliance Algérie verte a indiqué, pour sa part, que « la problématique qui se pose au secteur des Douanes ne réside pas dans les lois mais dans la réunion des conditions adéquates pour leur application » précisant « le manque de la formation et l’absence des mécanismes de protection du douanier des chantages et des pressions ».
Il appellera dès lors à la mise en place d’une base de statistiques et de données actualisées sur le secteur des Douanes et à la réduction au minimum du champ douanier à travers les wilayas frontalières. Il plaidera tout autant en faveur de « la révision de la taxe de passage pour les familles qui ont des liens de parenté avec des familles résidants à proximité des frontières dans le pays voisin ». Un député du Mouvement de la société pour la paix s’est interrogé sur les raisons de la non association des opérateurs économiques, en tant que maillon important de l’économie nationale, dans l’élaboration de ce texte de loi sur les Douanes.n

Laissez un commentaire

Monde

Syrie Début des négociations à Astana sur fond de menaces

Les rebelles syriens ont promis de repre

Monde -
24-01-2017
Read more »
Des négociations « cruciales », selon Téhéran

Les négociations intersyriennes qui se t

Monde -
24-01-2017
Read more »
Turquie : Premier procès de soldats putschistes présumés à Istanbul

Le premier procès de soldats accusés d’a

Monde -
24-01-2017
Read more »
Détournement de fonds : Prison ferme pour Claude Guéant

L’ancien ministre de l’Intérieur et ex-b

Monde -
24-01-2017
Read more »

Région

Intempéries : Plus de 30 d’interventions effectuées

Les unités de la Protecti

Région -
24-01-2017
Ténès: L’oléiculture dans une courbe ascendante

Le segment de l’oléicultu

Région -
24-01-2017
Naâma : Le renversement d’un bus fait 16 blessés

Seize personnes ont été b

Région -
24-01-2017

Der

Agriculture : Joint-venture entre Tifralait et l’américain Dale Didion

Un protocole d’accord portant sur un inv

Der -
24-01-2017
Justice / Terrorisme : 3 ans de prison pour un recruteur de Daesh

Un réseau terroriste composé de 13 perso

Der -
24-01-2017
Béjaïa : L’ambassadrice des USA, hôte de la capitale des Hammadites

Son Excellence l’ambassadrice des États-

Der -
24-01-2017