Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

samedi, 07 janvier 2017 06:00

Éducation nationale : 41 000 instituteurs partis à la retraite, 5 000 postes ouverts au recrutement

Écrit par  mariam ali marina
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A la veille de la reprise des cours, demain dimanche, la ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghebrit, a réuni, jeudi dernier, les cadres des 48 wilayas de son département, et ce, pour examiner un certain nombre de dossiers, notamment celui des enseignants concernés par la promotion en 2016 et n’ayant pas été inscrits au niveau local.


Ces derniers « seront programmés pour bénéficier de la promotion au poste d’enseignant principal et d’enseignant formateur en 2017 », a assuré Nouria Benghebrit dans son allocution d’ouverture de la conférence nationale des directeurs de l’Éducation organisée au siège du ministère. Mme Benghebrit a imputé ce retard à «certains dysfonctionnements liés à l’inexactitude des chiffres fournis par les directions de l’Education au niveau local». Dans ce cadre, elle a précisé que ces «dysfonctionnements sont essentiellement dus au manque de formation en matière de gestion des affaires locales, d’où la nécessité pour l’administration centrale d’assurer un accompagnement à travers des réunions périodiques». La ministre a fait savoir que son secteur œuvrait actuellement à élaborer un référentiel de formation à l’adresse des fonctionnaires. Pour assurer une meilleure prise en charge des dossiers importants, la première responsable du secteur a précisé qu’«un système d’indicateurs et une base de données fiables seront bientôt mis en place afin de mieux maîtriser la gestion des ressources humaines, matérielles et financières». Par ailleurs, Mme Benghebrit a indiqué, dans une déclaration à la presse en marge de la conférence, que certains fonctionnaires du secteur avaient été recrutés sans être titulaires d’un diplôme figurant sur la liste nationale des diplômes ouvrant droit aux postes d’enseignement, estimant que la régularisation de ces dossiers nécessitait «un grand effort». Elle a salué les efforts consentis par la Direction générale de la Fonction publique et le ministère des Finances durant le premier trimestre de l’année scolaire en cours en vue de régulariser les dossiers de recrutement de nombre d’enseignants dont certains n’ont toujours pas reçu leurs salaires. Les dossiers de ces enseignants se trouvent au niveau du «Contrôle de la Fonction publique et du ministère des Finances», a-t-elle précisé. Toujours s’agissant du dossier des enseignants, Mohamed Chaïb Draâ, conseiller auprès de la ministre de l’Éducation nationale, a fait état, quelques heures auparavant lors de son intervention sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, du départ à la retraite de plus de 41 000 instituteurs, professeurs et autres pédagogues. Afin de combler l’encadrement des établissements d’enseignement, le représentant du ministère de l’Éducation nationale a indiqué que, bien que beaucoup parmi ces derniers aient été remplacés, il est prévu d’organiser une nouvelle opération de recrutement d’environ 5000 enseignants, vers fin avril ou début mai prochains. Pour faire face à certaines déficiences, il a annoncé, d’autre part, qu’il va, de nouveau, être fait appel au système de contractualisation « de façon très réduite » pour « pallier à d’inévitables déficiences ».
Par ailleurs, les résultats du premier trimestre de l’année 2016-17 ne sont pas loin de ceux de 2015-16, a affirmé la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, précisant que l’«Inspection générale du ministère présentera à la fin du mois en cours les résultats du premier trimestre». Tout en soulignant que «les données disponibles indiquent que les résultats de ce premier trimestre ne sont pas loin de ceux enregistrés en 2015-2016». «En cas de dysfonctionnements lors de l’exécution des programmes, notamment ceux qui concernent les première et deuxième années de l’enseignement primaire et la première année du moyen, l’inspecteur est appelé à les corriger à travers la refonte pédagogique», a-t-elle ajouté. «Les éventuelles lacunes toucheraient seulement certaines matières et établissements seulement», a-t-elle ajouté, affirmant que «les enseignants estiment que les résultats insatisfaisants observés dans certaines matières sont justifiés par le fait que le premier trimestre soit le plus long et le plus difficile pour l’élève». Répondant à une question concernant les actes de vandalisme visant la Direction de l’Éducation de la wilaya de Béjaïa, Mme Benghebrit a exprimé son «profond regret», précisant que certains dossiers de fonctionnaires détruits avaient été récupérés grâce à la numérisation. 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017