Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

dimanche, 19 mars 2017 06:00

Industrie pharmaceutique : Le Snapo appelle à la distribution des médicaments importés

Écrit par  MERIEM KACI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Banque de développement local (BDL) et le Syndicat national algériens des pharmaciens d’officines (Snapo) ont signé, hier, une convention à Alger permettant aux adhérents du Snapo de bénéficier des services bancaires de la BDL.

La convention a été signée par Mohamed Krim, P-DG de la BDL, et Messaoud Belambri, président du Snapo, et ce, à l’occasion des 10es Journées nationales de pharmacie. « La convention consiste en la mise en place au profit des pharmaciens adhérents du Snapo les services de la BDL », a dit Khaled Krim. Il expliquera également que les officines qui ne sont pas membres du Snapo peuvent se rapprocher de la BDL à titre individuel. Pour lui, « l’offre de la BDL a été la plus intéressante et dispense beaucoup d’avantages, notamment en ce qui concerne le traitement des dossiers en un temps raisonnable ». Il citera notamment ceux « des investissements, de la gestion de la trésorerie, du recouvrement de créances et de chèques qui bénéficieront d’un traitement dans des délais raisonnables ».
Le Snapo a, par ailleurs, également signé une convention avec l’Agence nationale de l’emploi pour absorber le chômage auquel sont confrontés les nouveaux diplômés. Ladite convention concerne exclusivement les diplômés du département de biologie, souligne Messaoud Belambri.
Par ailleurs, le président du Snapo a fait savoir que la pénurie de médicaments commence à se résoudre. « Au départ, nous avons annoncé que pas moins de 200 dénominations communes internationales (DCI) font défaut sur le marché, mais, actuellement, ce chiffre a diminué et la crise n’a pas empiré comme l’a prédit la Fédération algérienne de médicaments (FAM) », nous a fait savoir Abdelhak Zefizef, vice-président du Snapo. Depuis la crise, « une soixantaine de produits a été importée, mais demeure dans les stocks », soulignera le président du Snapo, qui appelle à l’accélération de la distribution de médicaments sans pour autant préciser s’ils sont importés par la Pharmacie centrale d’officine (PCH) ou par les opérateurs privés. Cette pénurie renvoie principalement, selon des professionnels de la santé, aux « restrictions qui affectent la délivrance des autorisations d’importation » alors que Hamou Hafedh, Directeur général de la pharmacie et des équipements au ministère de la Santé, avait auparavant indiqué que « les programmes d’importation des matières premières pour la fabrication locale des médicaments, sont libérés tout au long de l’année, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de retard à ce niveau également ». 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017

Culture