Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

mou

mercredi, 28 décembre 2016 06:00

Instituts religieux : Mohamed Aïssa appelle à la révision du système de formation

Écrit par  MOHAMED ADEL HADJI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs appelle à la révision du système de formation et d’enseignement au niveau des 13 Instituts relevant du secteur pour « faire face à la menace de division sectaire et dogmatique qui pèse sur l’Algérie ».


C’est le ministre du secteur lui-même qui a annoncé cela lors de l’ouverture de la 18e édition de la semaine du Coran, organisée au Palais de la culture Moufdi Zakaria d’Alger.
Craignant une sortie de route du discours dans les différents établissements de formation de la tutelle, Mohamed Aissa a mis en avant les efforts de son département pour la révision du système de formation et d’enseignement. Il s’agit notamment de créer une nouvelle spécialité universitaire consacrée à l’Imamat (Licence-Master-doctorat) et doter les mosquées d’une élite universitaire tout en annonçant l’organisation en 2017 de cycles de formation spécialisés auxquels des imams des pays du Sahel seront invités dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme. C’est dans ce sillage que le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a fourni d’énormes efforts de sensibilisation, à travers les mosquées notamment lors du prêche du vendredi, aux menaces qui pèsent sur l’Algérie. Des efforts pour contrer notamment le discours extrémiste dans les lieux de culte.

Appel à la modération
Dans son discours de lundi dernier, Mohamed Aissa prônait la modération et la consécration des valeurs de la référence religieuse nationale. Le ministre a indiqué que « cette rencontre, pépinière pour la formation des récitantes et des récitants du Coran qui participent aux concours internationaux, ouvre la voie aux débats et institue la pratique modérée de la religion. Les regards du monde se trouvent aujourd’hui tournés vers l’expérience de l’Algérie en matière de lutte et de prévention contre l’extrémisme à partir de la Charte de la réconciliation nationale initiée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika » ajoutant que la semaine nationale du Coran « est une école d’enseignement de la pratique modérée de la religion ». Aissa s’est aligné sur ce qu’avait lancé le président de la République Abdelaziz Bouteflika dans son message adressé aux participants de cette semaine, qui saluera les efforts fournis « pour la perpétuation des valeurs et principes du juste milieu au sein de nos zaouïas, instituts scientifiques et établissements religieux. Nous mettons en évidence l’impératif de mener des études qui permettent de mettre en pratique cette modération afin qu’elle nourrisse le sens nationaliste de manière à répandre ces idéaux parmi nos enfants et leur donner forme dans leur pensée, parole et action». Il faut dire que l’évènement organisé par la tutelle est placé sous le signe politique, selon les observateurs, contre l’extrémisme qui gagne du terrain dans plusieurs pays limitrophes et qui frappe de plus en plus sur nos portes.

Le message anti «Daesch» du Président Bouteflika
Il faut dire que le président de la république, Abdelaziz Bouteflika a adressé lundi dernier aux participants de la semaine du Coran un message fort illustrant la noblesse de l’Islam et de son rejet de toute forme de violence et de fanatisme y compris l’effusion de sang et tous les crimes terroristes. Un message contre toute forme d’extrémisme indiquant que « L’Islam bannit le rigorisme dans la pratique de la foi, rejette l’extrémisme et s’élève contre toute forme de durcissement dans l’observance de ses recommandations.
C’est une religion de justice, de clémence et de miséricorde qui tient compte des aptitudes des gens, de leur nature, voire de leur âge » a dit le Président Bouteflika qui a également évoqué les conflits qui frappent de plein fouet plusieurs pays musulmans. « L’effusion de sang des musulmans est un fait quotidien dans toutes les régions de notre nation arabo-musulmane. Pourtant, Allah Tout puissant proscrit l’effusion de sang qui est un péché capital et un crime majeur. Elle est le principal acte pour lequel l’Homme est comptable devant Dieu le Jour du Jugement. Les vies innocentes sont aujourd’hui ravies en Libye, pays frère et voisin, au Yémen, en Syrie, en Irak et dans bien d’autres territoires du monde arabo-musulman» un message à l’encontre des extrémistes qui utilisent une fausse image de l’Islam.

Laissez un commentaire

Monde

24 personnes soupçonnées d’être djihadistes libérées

Vingt-quatre personnes arrêtées par l’ar

Monde -
27-02-2017
Read more »
Allemagne Près de dix attaques anti-migrants par jour

L’Allemagne a enregistré l’an dernier qu

Monde -
27-02-2017
Read more »
Libye Cessez-le-feu à Tripoli après : de violents affrontements

Le gouvernement d’union nationale libyen

Monde -
26-02-2017
Read more »
Afrique du Sud : Renforcer le dividende de la diversité

À l’issue d’un déplacement enrichissant

Monde -
26-02-2017
Read more »

Grand Angle

Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017
7 JANVIER 1957 : LESPARAS AU POUVOIR A ALGER

Sur instruction de Robert Lacoste, minis

Grand angle -
07-01-2017

Région

Etats-Unis : TRUMP, UN RÉACTIONNAIRE CHAOTIQUE

Comment un peu plus d’un

Région -
27-02-2017
Guelma : 28 femmes pour un mandat de députée au FLN

Une soixantaine de person

Région -
27-02-2017
Chlef : Le RND dévoile sa liste de candidats à la députation

Il n’y a pas de fumée san

Région -
27-02-2017

Der

Téléphonie mobile : Condor au MWC de Barcelone

Le Mobile World Congress, plus grand sal

Der -
27-02-2017
Dialogue Sud-Nord : Les flux migratoires au menu d’un congrès en 2018

Le congrès de la Fondation du dialogue S

Der -
27-02-2017
Sahara occidental : Le pillage illégal des ressources sahraouies dénoncé

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio

Der -
26-02-2017