Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

samedi, 31 décembre 2016 06:00

Louisa Hanoune sur l’intervention télévisée de M. Sellal, mercredi soir : «On veut être rassurés par des décisions»

Écrit par  NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) Louisa Hanoune a animé, jeudi, une conférence de presse au siège national de son parti à Belfort, au lendemain de la prestation télévisée du Premier ministre Abdelmalek Sellal.

« Le Premier ministre s’est  exprimé à la télévision  pour nous rassurer», a-t-elle noté d’entrée. Avant de soutenir qu’ «on aurait souhaité l’être si le Premier ministre était venu nous rassurer et tranquilliser avec des décisions et des mesures concrètes ». Plus précise, la patronne du PT a lancé sur un ton grave : «Nous ne sommes pas rassurés et nous ne sommes pas les seuls. » Aux yeux de la patronne du PT, « les responsables institutionnels sont parfaitement conscients de la situation délétère que traverse le pays ».
Avant de soutenir que «les institutions savent que la situation est critique mais les déclarations ne nourrissent pas les ventres creux ». «Je comprends que le Premier ministre soit inquiet parce qu’il sait que la situation est très précaire », a-t-elle estimé à ce propos, avant de trancher : «Il faut que le Premier ministre sache qu’on  ne peut rassurer  et tranquilliser le peuple avec des déclarations.»  Enchaînant sur les transferts sociaux, Louisa Hanoune estime que le gouvernement a remis en cause le caractère social de l’Etat : «Au Parti des travailleurs, nous sommes persuadés que le gouvernement se départira de ses missions sociales.»
Son argument est que «dans les trois prochaines années, le gouvernement abolira progressivement le soutien aux produits de large consommation et de première nécessité, même si on poursuit la construction de logements, ces derniers coûteront plus chers». « Contrairement à ce qu’affirme le Premier ministre ainsi que plusieurs responsables, l’austérité est là et les transferts sociaux vont disparaître». Et d’interroger : «Pourquoi organise-t-on des Conseils de ministre ? Pourquoi  deux chambres du Parlement existent ? Et pourquoi on tient des élections législatives, si on maintient la même loi de finances durant trois années successives ?» Avant d’estimer que « cela ne sert à rien de faire tout cela pour garder une loi de finances qui institue une politique d’austérité meurtrière pendant trois ans ».
Et de critiquer les responsables qui font valoir les investissements privés. « Ils comptent sur le secteur privé et ce dernier compte sur le Trésor public », a-t-elle lancé sur un ton ironique. Sur le même ton, elle réagit aux déclarations des responsables évoquant les investissements en Afrique à l’occasion du Forum africain des hommes d’affaires. «Investir en Afrique ? Qu’ils aient peur de Dieu et qu’ils arrêtent de se moquer des Algériens », a-t-elle préconisé. Tout en soutenant : « On dirait que nous sommes une force impérialiste qui a la possibilité de conquérir le marché africain. » De l’avis de Louisa Hanoune, il ne s’agit ni plus ni moins que «d’une nouvelle manière de faire sortir des devises à l’étranger  ».

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017