Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

dimanche, 08 janvier 2017 20:23

Partis politiques : Ce que l’on sait sur l’union entre le FC et le MSP

Écrit par  Hichem Lalaoui
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La fusion entre le Mouvement de la société pour la paix (MSP) de Abderrezak Mokri et le Front du changement de Abdelmadjid Menasra est effective dès cette semaine.

Les deux formations qui veulent rassembler la famille du regretté Nahnah se sont mis d’accord et les conseils consultatifs des deux formations ont entériné la feuille de route qui prend, donc effet à partir de cette semaine, pour ne connaître son épilogue qu’à travers trois grandes étapes jusqu’en 2018.

Ainsi, cette dernière prévoit une présidence tournante entre Mokri, l’actuel chef du MSP, et Menasra, du FC. Cette période appelée celle de la transition verra donc les deux responsables des deux formations se succéder à la présidence. Mokri restera à la présidence du MSP jusqu’à décembre 2017 et Menasra le remplacera jusqu’en mai 2018, année du congrès ordinaire du MSP. Mais, avant le congrès de l’ex-Hamas, la fusion a prévu la constitution de listes communes durant les prochaines élections législatives, sauf que les candidats se présenteront sous la houlette du MSP. De ce fait, la feuille de route a « exclu » le FC de toute joute électorale au nom de la fusion. Après les élections, soit en mai prochain, le MSP tiendra, selon les termes de la feuille de route, un congrès extraordinaire pour concrétiser la fusion.
Le congrès qui élira Mokri comme président pour une durée de six mois verra la démission en masse de tous les militants et cadres du FC pour rejoindre le MSP, mais qui signera, légalement, la mise à mort du FC. Après cela, la feuille de route a prévu la mise sur pied des structures du parti où les deux formations seront représentées, notamment, au sein du conseil consultatif. Ces désignations seront confirmées lors du congrès ordinaire du MSP prévu en mai 2018. Cette étape de la consolidation de la fusion sera suivie, après le congrès et l’intégration totale des militants et cadres du FC au sein du MSP, de celle, appelée « étape de la démocratie », lors de laquelle la fusion sera réalisée et le jeu au sein du parti n’obéira à aucune considération sauf celle « de la démocratie ». Lors de cette étape, c’est le retour à un fonctionnement « normal » d’un parti politique qui régira les relations entre les deux formations qui ne sont devenues, dès lors qu’une seule.
« Il ne sera plus question de désignation, mais seule la compétition démocratique élira les responsables du parti », précise la feuille de route. Avec cette union entre les adeptes de cheikh Nahnah, c’est un second pôle islamiste qui verra le jour, après celui du FJD-Ennahda-El Bina, sauf que la fusion entre le MSP et le FC se base sur un retour à la source d’une partie de la mouvance qui s’en est écartée depuis quelques années. 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017