Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

dimanche, 19 mars 2017 06:00

Sonatrach et ENI lancent les travaux d’une centrale photovoltaïque de 10 mégawatts : 6 millions de mètres cubes de gaz économisés par an

Écrit par  Fella M.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le groupe Sonatrach et la compagnie pétrolière italienne ENI ont lancé, hier, les travaux d’une centrale photovoltaïque de 10 mégawatts (MW) à Bir Rebaâ Nord (Ouargla) qui permettra d’économiser l’équivalent de 6 millions de mètres cubes de gaz par an.


Cette centrale photovoltaïque entrera en service en décembre prochain. Elle utilisera près de 32 000 panneaux solaires et s’étendra sur une superficie de 20 hectares mitoyenne au champ pétrolier de Bir Rebaâ Nord pour produire une partie des besoins en électricité de ce site. Le projet, opéré par le groupement Sonatrach-Agip, filiale d’ENI, s’inscrit dans le cadre de la collaboration entre Sonatrach et ENI, engagée par l’accord du 25 novembre 2016, et la volonté des deux sociétés à coopérer dans le domaine de la promotion et le développement des énergies renouvelables.
Il est prévu aussi de mettre en place, à proximité de cette future centrale, un laboratoire de recherche « intelligent » dédié aux énergies renouvelables pour développer et tester de nouvelles technologies renouvelables dans les conditions réelles, voire extrêmes du Sud algérien.
Il y a lieu d’indiquer qu’une source à Sonatrach avait révélé, vendredi à Reuters, que la compagnie publique algérienne Sonatrach et l’Italien Eni ont reçu des offres de 34 entreprises internationales, dont une filiale d’Engie et des entreprises allemandes et chinoises, pour construire un parc de production d’énergie solaire de 10 mégawatts à Bir Rebaâ Nord


Un gain de 63 milliards de dollars sur 20 ans
Pour rappel, le Programme national de développement des énergies renouvelables prévoit une production de 22 000 MW d’électricité de sources renouvelables, destinée au marché intérieur, en plus de 10 000 MW supplémentaires à exporter, d’ici à 2030. Cet objectif permettra de réduire plus de 9% la consommation d’énergie fossile à cette échéance, et d’économiser 240 milliards m3 de gaz naturel, soit 63 milliards de dollars sur vingt ans. Jusqu’à présent, le secteur a réalisé 400 MW à partir d’énergies renouvelables à travers la centrale électrique hybride de Hassi R’mel (100 MW) et la centrale solaire pilote de Ghardaïa (1,1 MW), auxquels s’ajoutent 22 stations électriques solaires d’une capacité de 343 MW à travers 14 wilayas, dont 270 MW qui sont déjà en service. Dans ce cadre, un appel d’offres national et international va être lancé pour la production de 4 025 MW d’électricité à partir de sources renouvelables avec un cahier des charges obligeant les investisseurs nationaux et étrangers de produire et d’assurer le montage local des équipements industriels de production et de distribution des énergies renouvelables, notamment les panneaux photovoltaïques. 

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017

Culture