Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

SLIM2

lundi, 20 mars 2017 06:00

Suite aux instructions du ministre du Commerce par intérim : Campagne pour le contrôle et l’affichage obligatoire des prix

Écrit par  Wafia Sifouane
Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est dans le cadre de la protection du consommateur et de la lutte antifraude que l’ensemble des directions de commerce ont lancé, au début de la semaine, une opération de renforcement du contrôle des prix et de la qualité des denrées alimentaires au niveau des commerces et marchés.

«Il ne s’agit pas seulement de contrôler l’affichage des prix, mais c’est là une campagne de renforcement du dispositif de contrôle entamée samedi dernier», nous a indiqué El Hadi Bouzekkar, chef de service à la direction de commerce de Blida. A cet effet, notre interlocuteur nous a confié que l’ensemble des agents de contrôle et d’inspection ont été mobilisés pour le bon déroulement de cette opération dans la wilaya de Blida. « Plus de 100 brigades ont été mises sur terrain », nous a-t-il fait savoir. En plus de veiller sur l’affichage des prix conformément aux instructions du ministre du Commerce par intérim, les agents de contrôle passeront au crible les factures d’achat ainsi que les chambres froides. « Ils seront aussi chargés du suivi des opérations de déstockage des produits de base, à l’instar de la pomme de terre et de l’oignon », a affirmé le responsable. Aussi, Bouzekkar nous a indiqué que les prix sont libres, à l’exception «des produits réglementés comme la semoule, la farine, le lait pasteurisé et le pain. Il y a deux produits dont la marge est plafonnée, à savoir l’huile de table et le sucre. Ils font l’objet de suivi rigoureux en matière de respect du prix ». Pour sa part, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (Apoce) lancera, à partir de demain, une campagne de sensibilisation sur l’affichage des prix des denrées alimentaires. «Suite à la déclaration du ministre du Commerce qui a donné aux commerçant un délai de cinq jours pour se conformer à la réglementation en affichant les prix, nous avons décidé de lancer cette campagne pour inciter les commerçants à afficher les prix de toutes leurs marchandises.
Il faut dire qu’il y a des vendeurs sans scrupules qui font varier les prix d’un client à l’autre », nous a indiqué Mustapha Zebdi président de l’Apoce. Tout en ajoutant que « c’est un droit du consommateur d’autant plus qu’il y a des textes de loi qui exigent cela et qui sanctionnent les commerçants. Il s’agit aussi de préserver la dignité du citoyen qui n’a pas à demander le prix d’un service ».
Notre interlocuteur nous a aussi affirmé qu’une opération similaire a été lancée en 2015 et a connu un franc succès. « Lors de la précédente campagne, nous avons constaté que le fait d’afficher les prix avait boosté la concurrence et a fait diminuer les prix d’au moins 10% », a indiqué Zebdi. Pour ce faire, l’Apoce a mis son numéro vert 33 11 à la disposition des consommateurs pour dénoncer le non-affichage des prix qui sera sévèrement sanctionné. « Nous allons utiliser les réseaux sociaux pour publier les numéros des directions de commerce et collecter les remarques des consommateurs », a-t-il conclu.

Laissez un commentaire

Grand Angle

FORUM DES FEMMES JOURNALISTES D’AFRIQUE : 7 axes de réflexion pour une charte panafricaine

Bien que leurs réalités et expériences v

Grand angle -
14-03-2017
Sécurité : Menace sur l’espace euro-atlantique

La relation entre les pays occidentaux e

Grand angle -
19-02-2017
Equateur : Une présidentielle à l’issue incertaine

Quelques 12,8 millions d’Equatoriens se

Grand angle -
19-02-2017
Quatre principaux candidats pour succéder à Rafael Correa

Lenin Moreno, Guillermo Lasso, Cynthia V

Grand angle -
18-02-2017

Culture