Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
lundi, 17 juillet 2017 06:00

L’Algérie compte concurrencer le Maroc pour abriter la CAN 2019 : Prédispositions en chantier et démesure

Écrit par Mohamed Touileb
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

La Coupe d’Afrique des nations 2019 pourrait ne pas se dérouler au Cameroun. Le pays qui  est désigné pour abriter la prochaine édition du tournoi continental ne semble pas en mesure de remplir le cahier des charges et avoir l’assise infrastructurelle nécessaire pour ce genre d’évènements. En tout cas, le Maroc s’est déjà positionné pour prendre le relais. Il y a aussi l’Algérie qui a affiché son ambition d’organiser la messe africaine. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Marocains ont une bonne longueur d’avance. Sur pas mal de plans.

 


Les choses peuvent aller très vite. A moins de deux ans de la tenue de la 32e édition de la CAN, le Cameroun pourrait se désister de cette compétition. Les éventuelles « relayeurs » se tiennent prêts pour reprendre le témoin. « Nous sommes en train de suivre le dossier d’une éventuelle délocalisation avec attention. Si une opportunité venait à se présenter, l’Algérie sera candidate à l’organisation de la cette CAN-2019. Jusqu’à preuve du contraire, cette édition est toujours maintenue au Cameroun », avait révélé, il y a quelques jours, Kheireddine Zetchi, président de la Fédération algérienne de football. Le numéro 1 de la FAF au aussi affirmé avoir « évoqué l’intérêt de l’Algérie pour abriter la prochaine CAN lors d’un entretien que j’ai eu avec le nouveau président de la CAF Ahmad Ahmad en marge du 67e Congrès de la Fifa qui s’est tenu dernièrement à Manama au  Bahreïn. La discussion a été fructueuse. Je l’ai trouvé motivé pour apporter un sang nouveau au football africain d’autant que son prédécesseur (Issa Hayatou, ndlr) est resté pendant 29 ans.»
Même son de cloche chez El-Hadi Ould-Ali qui fait part des dispositions du pays à abriter l’évènement biennal : «L’Algérie est prête pour accueillir la CAN-2019 si la CAF venait à retirer l’organisation de cet évènement au Cameroun. Je pense qu’on a tous les atouts pour accueillir cette manifestation footballistique planétaire. Outre les stades 5-Juillet et de Blida qui répondent parfaitement aux normes de la haute compétition, nous allons, dans les mois à venir, réceptionner deux autres stades d’envergure à Oran et à Tizi Ouzou, deux véritables bijoux qui seront parmi les meilleurs stades en Algérie et en Afrique», indique-t-il.

La CAF déjà séduite par le Royaume ?
L’ambition est là. Pour ce qui est des infrastructures et de la logistique, tout est conditionnel car les stades en questions sont toujours en cours de construction. Donc en chantier. Parallèlement, le Maroc, qui devait être l’hôte de la CAN 2015 avant de faire volte-face pour des raisons « sanitaires » (épidémie d’Ebola) à l’époque, est sur son 31 pour une éventuelle réattribution. Des enceintes sportives, des hôtels haut standing et, bien sûr, le lobbying. En effet, le président de la Fédération marocaine de football, Faouzi Lekjaâ, n’est autre que le vice-président de la CAF. Le boss de la FRMF affirme que «le Maroc n’hésitera pas une seconde à répondre favorablement à une doléance de la CAF pour abriter cette CAN. D’ailleurs en 2015, à cause de l’épidémie Ebola, le management camerounais nous a privés de l’organisation de cette compétition.» En tout cas, le Royaume chérifien a une dette envers l’Afrique après son faux bond de 2015. Pour sa part, l’Algérie a un désir qui paraît démesuré et difficile à réaliser. 

Dernière modification le dimanche, 16 juillet 2017 22:44

Laissez un commentaire