Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 06 janvier 2018 06:00

Fédération algérienne de karaté : Vers l’élection d’un nouveau président

Écrit par Saïd B.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Le processus de l’élection du nouveau président de la Fédération algérienne de karaté (FAK) devrait être lancé dès aujourd’hui, à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire (AGEX) prévu à l’amphithéâtre de l’Institut national de la formation supérieure des cadres de la jeunesse (INFS) de Tixeraïne (Alger) à partir de 9 heures.

L’ordre du jour porte sur l’élection des commissions de candidature, de recours et ad hoc chargées de la passation de consignes, souligne la FAK dans ses invitations aux membres de l’AG. Ce processus devrait donc aboutir à l’élection du nouveau président de la Fédération algérienne de karaté et son nouveau bureau exécutif et permettra par là même la levée de suspension de l’instance fédérale algérienne par la fédération mondiale de la discipline avec le départ du directoire qui gère actuellement la FAK. Il est important de rappeler que le 7 août dernier, la Fédération mondiale de karaté-do (WKF) avait suspendu avec «effet immédiat» la Fédération algérienne de karaté-do (FAK), dirigée par Aboubaker Mekhfi à la tête d’un directoire. Mais avant cela, la WKF avait demandé au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) de «faciliter» l’organisation d’une assemblée élective et de trouver dans «un délai de 45 jours» une solution aux «dysfonctionnements» que vit la FAK depuis plusieurs mois. «Nous avons le regret de vous informer que nous avons enregistré des dépassements et des dysfonctionnements en contradiction avec les textes et règlements de la WFK et la charte olympique au sein de la Fédération algérienne de karaté depuis la démission du président sortant au mois d’avril 2016 à ce jour et qui doivent trouver leur solution dans un délai ne dépassant pas les 45 jours», avait indiqué la Fédération mondiale de karaté dans une correspondance adressée le 8 juin au ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali. Aboubaker Mekhfi a été désigné fin mai par le MJS à la tête d’un directoire pour gérer les affaires de la FAK en attendant l’organisation d’une assemblée générale élective (AGE), une décision considérée «en contradiction» avec les textes et règlements de la Fédération mondiale de karaté et de la charte olympique. Mekhfi a été suspendu en juillet dernier pour deux ans de toutes les activités et représentations au sein de l’Union des Fédérations africaines de karaté (UFAK) pour «diffamation et déclarations calomnieuses», tenues à l’issue des championnats d’Afrique-2017 de karaté, organisés du 29 mai au 4 juin à Yaoundé (Cameroun).
Une commission ad hoc de passation de consignes pour quoi ?
Les membres de l’AG éliront donc une commission de préparation des candidatures et une autre de recours. Mais, le troisième point ajouté à l’ordre du jour a été mal apprécié par les spécialistes de la discipline qui estiment qu’il n’a pas lieu d’être. Elire une commission ad hoc chargée de la passation de consignes, souligné par la FAK dans ses invitations aux membres de l’AG, est donc considéré par les spécialistes de la discipline et les observateurs avertis comme une reconnaissance tacite de l’illégalité du directoire. Sinon comment expliquer que ce n’est pas le directoire qui doit faire la passation de consigne ? Et à propos du directoire, justement, aux dernières nouvelles, des membres de l’AG vont demander au président du directoire de présenter son bilan moral et financier des sept mois à la tête de la fédération. On évoque même qu’il devrait expliquer les  4 milliards dépensés jusque-là par  la Fédération sous sa responsabilité. D’ailleurs, certains membres de l’AG ont rappelé que les anciens membres du bureau ont présenté leurs bilans moral et financier. Celui moral a été adopté mais pas celui financier. Par ailleurs, la Fédération mondiale de karaté a saisi le ministre de la Jeunesse et des Sports par lettre datée du 2 janvier dernier dans laquelle il l’informe que c’est Mohamed Tahar Mesbahi, vice-président de l’instance fédérale mondiale et président de l’Union africaine de la discipline (UFAK) qui représente la WKF dans cette assemblée générale élective. M. Mesbahi devrait donc veiller au strict respect des orientations de la WKF et les résolutions de la lettre du 08/06/2017, durant le processus des élections. Pour rappel, trois points essentiels ont été consignés dans cette directive du mois de juin dernier, à savoir élection du nouveau président de la Fédération algérienne, dissolution du directoire et interdiction de vote  et inéligibilité des membres du directoire.

Laissez un commentaire